Un rêve, un songe...

    Je suis assise sur un des rochers, m’installant confortablement sur la mousse qui le recouvre, tel un doux tapis créé par la nature. Mon regard rêveur s’émerveille devant toutes ces élégantes et pétillantes couleurs que le paysage m’offre. Du vert émeraude de l’herbe s’agitant au doux et léger vent au bleu turquoise de l’eau, calme et limpide. Le ciel paraît se consumer sous les flamboyants tons de jaune, d’orange, de rose et de rouge. En levant la tête pour admirer les magnifiques cieux enflammés, mon regard s’accroche sur cet immense arbre qui me surplombe. Ce saule pleureur est si grand et majestueux, ses milliers de feuilles qu’il arbore fièrement lui faisant office d’armure voluptueuse contre les chauds rayons du soleil couchants qui flattent ma peau telle une douce caresse remplie d’amour. Ce magnifique panorama m’époustoufle et m'éblouit, trouvant que la beauté de la nature est éblouissante dans sa simplicité. Et je me perd dans mes pensées, mon esprit s’envolant vers un imaginaire qui, me trompe mon âme en imageant de belles couleurs et des formes ensorceleuses, n’est qu’une pauvre réalité…


Je suis assise sur de durs et inconfortables cubes de bétons mais cette place est mon seul recoin tranquille pour l’instant. Mes yeux sombres, ces deux puits de tristesse sans fond, observent ce paysage sans vie composé de gris et de noir. Le vent, aussi froid que fort, me transperce tout en me gelant le cœur telle une épée formée de glace. Mes cheveux fouettent mon visage sous cette rafale qui semble bien amère. À ma gauche, comme seul tableau s’étend une mer de gravelle tandis qu’à ma droite se dresse, parmi l’herbe jaune morte, un saule pleureur vieux et décomposé. Ce qui lui reste de verdure est jauni et se ballotte au gré du vent semblable à un pendu. Le ciel, gris et terne comme mon cœur, pleure en harmonie avec ce pauvre saule et mouille mes écrits tout en piquant ma peau, tel des larmes constatant à quel point la vie est morne, sombre et décolorée. C’est ainsi que je me perd dans mes pensées, mon esprit s’envolant vers un monde meilleur...




 - Photo de couverture de Rohan Coetzer sur GuruShots - 

Cloé Flanagan

Amoureuse des mots, j'écris à la fois quelques textes littéraires et des articles plus rationnels sur mon programme d'études: l'archivistique

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits