Un commerce éclectique à Phnom Penh [Cambodge]

“Vous savez que vous allez loger dans le quartier rouge ?” demande le jovial chauffeur de taxi à la petite famille qu'il conduit dans les embouteillages de Phnom Penh. Ils n'avaient pas pensé à ça… Les enfants vont poser des questions : “Elles attendent quoi, les dames ?”, “Il est vieux, son mari !”, “C'est quoi les pochettes surprise à coté des chewing-gums ?”

Malgré la présence de plus de 3.000 ONG sur le pays, le Cambodge affiche plus que partout ailleurs en Asie du Sud-Est les démons de la prostitution et de son corollaire insoutenable, la prostitution enfantine.

Les campagnes d'information et d'appel à témoins fleurissent davantage au Laos et au Vietnam, mais il existe un début d'action visible quand même.

Les filles devant les bars semblent jeunes mais ne sont pas des enfants (qu'en est-il derrière les murs ?), les initiatives du genre restaurant d'application pour enfants des rues sont là, et les gens semblent soucieux d'amener leur jeunesse à l'éducation et réagissent aux salaires de misère dans les usines.

Mais la clientèle de chasseurs de chair fraîche, pleins de fausses excuses et jamais en reste d'hypocrisie, toujours prêts à croire à leur pouvoir de séduction sur des filles “qui se posent bien moins de question qu'en Occident”, nous amène à cette photo.

“Tu as faim Chérie ? Viens, Maman va t'emmener dans la boutique où l'on peut trouver des ice screams”. Et aussi des condoms “Big Size” pour ceux qui ne doutent de rien, ou des copies dangereuses de Viagra pour ceux qui doutent de tout.

Je pourrais conclure “Qu'ils crèvent” mais vous l'avez déjà pensé.

Un commerce éclectique à Phnom Penh [Cambodge]


Un commerce éclectique à Phnom Penh [Cambodge]


Isabelle

Je joue à l'écrivain avec ces articles qui mêlent histoires et images et sont le reflet de mes émotions de voyages : mes RAW-TRIP STORIES. Les textes sont à considérer comme des fictions et, même s’ils sont inspirés par nos rencontres, nos ressentis, toute ressemblance avec une personne existante ou ayant existé ne serait, franchement, que pure coïncidence.

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits