Un bébé retiré à ses parents

Voici l'histoire peu banale de ce couple Amy Fabbrini et Éric Ziegler qui se voit retirer la garde de leur bébé 4 jours après sa venue au monde.

Cette histoire se passe dans l’Oregon aux États-Unis. Les services sociaux ont jugé leur quotient intellectuel trop faible. Le couple loin d'être stupide a suivi des cours et a l'aide de leurs proches.

Pourtant, cela ne suffit pas pour quand leur rend leur fils âgé maintenant de 4 ans. Ils n'auraient pas les capacités pour s'occuper d'un enfant, car ils auraient un QI de 70, alors que la moyenne est entre 90 à 110. Mais est-ce vraiment la seule raison qui pousse ces gens à ne pas rendre l'enfant ? En effet, la mère de famille répond, « Nous pensons que notre QI ne devrait rien à faire avec tout cela, tant que vous êtes capables d’aider votre enfant et d’en prendre soin ». Un enfant ne demande pas en priorité de l'amour avant toute autre chose. On enlève un enfant sous simple demande d'un soi-disant ami qui aurait signalé à la protection de la jeunesse de l'Oregon dont le couple était faible d'esprit. Le couple se bat avec l'aide d'une assistante sociale qui déclare : Ils font tout leur possible. Ils en font même plus que ce qu’on leur demande ». Une pétition est lancée pour quand leur rend leur fils.

On enlève des enfants à leurs parents, car la tête ne revient pas aux services sociaux, un quotient intellectuel faible, mère ou père célibataire… Et pourtant, des couples bien sous tous rapports n'hésitent pas à tuer ou à abandonner leur progéniture. Alors, avant de pointer un doigt accusateur sur des gens, les enquêtes devraient être mieux dirigées. Il est simple d'envoyer un simple courrier aux services sociaux et une enquête est lancée sur la personne. Si, la tête ne plaît pas à ces gens, ils ont vite fait de vous enterrer et si vous ne savez pas vous défendre, alors vous êtes mal. J'en sais quelque chose l'ayant vécu à plusieurs reprises à mon arrivée dans ce département. Je n'ai pas ma langue dans la poche et je sais me défendre et me faire respecter. Je sais aussi renvoyer les accusations. Car les gens n'aiment pas quand on les remet à leur place et quand leur montrent leurs fautes. Oui, j'ai fait des fautes, mais Untel aussi et je dénonce ses fautes. Et lorsque je dénonce à mon tour, je n'oublie jamais d'apporter des preuves.

J’espère que ce couple américain récupérera vite son enfant.

emilie

undefined

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits