Très petits et de plus en plus invisible

En se basant sur des études, en observant, sur le terrain, plusieurs situations ont été mises en lumière pouvant expliquer ce phénomène d'absence des insectes partout sur la planète.


Très petits et de plus en plus invisible


Une disparition phénoménale

Dans la forêt d'El Yunque à Porto Rico a été observé un effondrement de la population d'insectes en 35 ans. La forêt est inexploitée et protégée et représente 115 km². 

La cause évoquée dans ce cas est le réchauffement climatique. C'est tout l'écosystème qui a été touché par cette disparition. 

Bradford Lister, un spécialiste de ces insectes, signale que 80 % des insectes ont disparu de la zone forestière élevée et plus de 90 % sur la terre. Chez les grenouilles et les oiseaux leur nombre est descendu jusqu'à 65 %. On constate aussi une forte baisse chez les reptiles comme les lézards. Toutes ces disparitions sont allées jusqu'à conduire à la perte d'autres espèces.

Sur des données de 40 années à aujourd'hui, il y a eu une montée des températures enregistrée de 2,2 degrés C. ce qui est considérable et que les insectes supportent très difficilement.

Cette situation est notée dans d'autres écosystèmes.


Les insectes et notamment les abeilles sévèrement frappés sur la planète

En France, les insectes et les pollinisateurs comme les abeilles, les bourdons, les papillons, les araignées et encore d'autres sont devenus rares. Et puis, les insectes étant une proie pour les oiseaux, ceux-ci n'ont plus de nourriture et cela les met eux aussi en danger.

En Allemagne, la masse entière des insectes volants s'est réduite au-delà de 75 % sur trente ans, ainsi qu'en Europe.

Dans nos contrées, c'est l'agriculture intensive, les pesticides qui sont encore utilisés (acetamiprid, thiacloprid, ...), les néonicotinoïdes et les herbicides qui semblent être la raison de leur disparition détruisant ce que peuvent manger les insectes, les plantes, végétaux, herbes, fleurs, sources d'eau, arbres, arbustes, mais aussi des zones pour s'installer.

Partout en Europe, ce système d'agriculture étant similaire, le constat serait à peu près le même.


Pour les abeilles, il y a eu d'énormes pertes sur des ruches, qui montent jusqu'autour de 80 % de mortalité en France en 2018.

Au Canada, plusieurs millions d'abeilles mortes ont été constaté par les apiculteurs. La piste des pesticides est aussi évoquée.

En Himalaya, toutes les espèces de pollinisateurs se sont éteintes suite à l'usage extrême de pesticides.

Dans une région de Chine, les insectes pollinisateurs et les autres de la même famille ne sont plus là, victimes des pesticides.


Que font les insectes exactement ?

Les insectes sont un gros maillon de la vie sur Terre. Ils pollinisent les fleurs, les végétaux, les plantations, ce qui leur permet de se nourrir, aux végétaux de prospérer, aux plantations de pousser et aux autres animaux de se nourrir aussi.

La présence des pollinisateurs est déterminante non seulement pour la stabilité des écosystèmes mais ils apportent aussi une aide gracieuse et naturelle à notre agriculture.

Les causes évoquées plus-haut sont donc totalement dévastatrices. Sans les insectes, ce serait un désastre pour tous les êtres vivant sur la planète, on parle de la destruction de la chaîne de la vie, l'Homme y compris.



Sources : Brut nature. (2019). Les insectes décimés par le réchauffement climatique [Vidéo en ligne]. 

L'Express. (2017). La disparition d'insectes en Europe "est un grave signal d'alarme"

Radio-Canada. (2018). Des centaines de millions d'abeilles mortes au Canada

Ministère de la Transition écologique et solidaire. (2018). Les insectes pollinisateurs nous en mettent plein la vue

Photo : Pixabay

Loïc Hentinger

Rédacteur web - Animaux sauvages, Biodiversité

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits