The Society : une énième série dystopique ?

The Society est une nouvelle série américaine à visée dramatique, créée par Christopher Keyser et diffusée depuis début mai sur Netflix. La première saison se compose de 10 épisodes de 48 à 61 minutes.


Synopsis : L'histoire se déroule au sein d'une petite ville tranquille et huppée du Connecticut, plutôt connue pour ses disparités sociales que sa prévalence aux mystères non résolus. Du jour au lendemain, de jeunes adolescents se retrouvent transportés dans une réplique de leur ville sans aucun adultes ni moyens d'en sortir. S'engage alors une lutte pour survivre dans cette nouvelle société qui ne demande qu'à être reconstruite.


Mon avis : L'histoire se met rapidement en place en jonglant entre la présentation des protagonistes et celle du fil conducteur qui n'est autre qu'une mystérieuse odeur se répandant au sein de la ville et ne pouvant être enrayée. 

Les relations entre les différents personnages sont assez intéressantes puisqu'elles mettent en relief les travers de la société contemporaine comme la lutte pour le pouvoir, la domination, l'égoïsme, la manipulation qui seront tout de même contrebalancés par des personnages altruistes, réfléchis et de bonne volonté.

Les jeux de pouvoir et de manipulation permettent de maintenir le rythme au fil des épisodes même si le jeu des acteurs est légèrement surfait. On retombe trop souvent sur les éternels clichés du gentil contre le méchant, de l'intéressé contre "Mère Thérésa", du riche et du pauvre...

Cette version contemporaine de l'oeuvre classique Sa Majesté des mouches a le mérite de  mettre en lumière des faits d'actualité et permet de faire passer des messages sur la violence faite aux femmes, la sexualité des adolescents ou encore la maladie mentale...

Au vu des différents éléments de la série, on peut la classer sans aucun doute dans le genre des séries de fiction qui dépeignent une société imaginaire composée de personnages en quête d'un bonheur difficilement atteignable voire inexistant.

Adepte du genre dystopique, je la recommande vivement, les 10 épisodes se regardent facilement et nous questionnent sur notre propre société. J'ai été agréablement surprise sur la qualité des thèmes sociaux abordés. De même, le final nous laisse sur un suspens plaisant qui permet à toutes les théories les plus farfelues d'éclore.

Espérons que la saison 2 ne se fera pas trop attendre et qu'elle sera à la hauteur de nos espérances...

Ma note : 8/10










Stéphanie LC

Passionnée de littérature, de séries et de psychologie

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits