Sonnet pour Martine #2

Poème en acrostiche, composé par Philip Tchelovek le 8 mai 2004.


Mon chagrin ne pourra être éteint cet hiver

Au regret de ne voir ma chérie aux yeux verts.

Resté à l'abandon, j'erre seul dans la neige.

Ton amour est en pleurs, mais mon cœur le protège.



Indécis sentiments, passion ambiguë,

Notre amour mal vécu a quelque larme aiguë.

Est-ce que tu repousses mes baisers passionnés ?

Mes baisers sont tes larmes qui damnent les années.



« Alchimie amoureuse, tu as mis dans les coeurs

Réconfort et douleur : dans les bras enlacés

Tu sèmes le tourment mais aussi le bonheur ».



Instant trouble et sublime, nous avons arraché

Nos larmes contrariées dans nos coeurs si lassés.

Écoutons nos émois enseigner nos psychés.



© 2004-2017 Philip Tchelovek

Philip Tchelovek

Blogueur scientifique. Présent sur Skõp depuis le 19/03/2016. Articles sous copyright, mais vous pouvez partager les URL librement.

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits