Société anti-victimes

- Viols passés sous silence dans les hôpitaux, dans les centres psychiatriques. Victimes silencieuses pensant avant tout au bien-être des patients et de tout façon les agresseurs sont intouchables ou soutenus.

Société anti-victimes

-Viols au gouvernement. Viols ou agressions d'autres genres dans les milieux comme le cinéma, l'édition...

- Après violences conjugales, un homme violent peut d'après la justice gérer lui aussi ses enfants. Une garde alors est mise en place et la victime de violence est alors toujours sous emprise de la violence et continu à avoir peur.

- Des écoles qui ne prennent jamais parti même pour soutenir une victime.

- Des gendarmeries qui refusent des plaintes.

- Des affaires classées fautes de preuves et es victimes prises dans un cercle infernal, dégradées physiquement, psychologiquement et non suivies par une aide quelconque.

-  Pédophilie sous l'oeil de Dieu.

- Des avocats imprégnés par le fric...


Avez-vous vu une fois au moins cela ? Connaissez-vous une victime ? Parlons-en. Il est temps de sortir du silence et de dénoncer.




Laetitia Gand

écrivain, chroniqueuse littéraire, rédactrice freelance laetitia.gand422@orange.fr http://le.comptoir.des.mots.over-blog.com/ http://laetitiagand.simplesite.com/434673763 http://leslecturesdelaeti.eklablog.com/

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits