Seuls.

Façade crème veillant sur une voiture de sport jaune comme un soleil et fauteuils verts comme l’espoir que l’on lit dans les yeux des gourmets attablés. Nappes blanches et empesées, moquette noire « dysonisée ».

Une mère et sa fille sont en plein film muet. Les lèvres rouges de la première tournent en boucle mais aucun son ne sort. Les oreilles dorées de l’héritière sont décorées par des écouteurs sans fil qui diffusent le son d’une vidéo qui tourne en boucle sur un téléphone intelligent et rose.

Les escargots entortillés dans l’assiette sont plus vivants que ce duo.

La mère mange sans y penser, le regard loin, très loin. La fille mange sans perdre une miette de son écran. Leurs regards ne se croiseront pas. Les yeux noirs de la mère cherchant à s’accrocher à un humain, ils finirent par harponner les miens.

Monologue silencieux entre iris ébène fatigués.

Et soudain, la mère se lève, fière comme une cavalière et souffle un « Suivez-moi » à un homme seul face à un club sandwich. Hypnotisé, il se dresse, ses semelles effleurant à peine le sol, son corps en lévitation derrière celle qui fend la salle sans se soucier des regards.

L’enfant poursuit sa quête boulimique d’images animées. Le duo improvisé disparaît. Agent secret et superviseur ? Élégante et mignon ? Double vie ?Double vue ? Espionnage industriel ? Parenthèse charnelle ? Tout est permis quand le silence se fait.

Enfin, l’enfant troque les coquilles vides contre une glace.

Pas un mot. Pas un merci. Pas un regard. Bon appétit.

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits