SDF

Avant j'avais des droits.
J'avais la loi pour moi.
Cette période est révolue,
J'n'y trouve pas mon salut.
Car depuis tout a basculé.
Les problèmes accumulés,
Les dettes ; ont encombrés
Mon existence bien rangée.
Inéluctablement j'ai sombré.
Ce fatras m'a changé.
Je m'y suis soumis,
L'engrenage est un ennemi.
Plus eu la force de mordre
Dans tout ce désordre.

Sans Destin Fiable
La déception m'accable
C'est aussi mon âme
Que l'on affame.

J'ai tout perdu.
Rien ne m'a été rendu.
Péniblement je survis,
Même affaibli et las,
Quand d'autres s'ôtent la vie
Pour bien moins que cela.
J'ai su ce qu'était l'indifférence
Quand j'ai connu la déchéance.
Pas une chance n'est laissée
A ceux qui sont trop cassés.
Au début j'ai attendu
Vos mains sincères, tendues.
Mais peu de regards
Rencontrent le mien, hagard.

Sans Destin Fiable
La déception m'accable
C'est aussi mon âme
Que l'on affame.

Je sais que vous me voyez,
Aussi honnête que vous soyez,
Du lundi au dimanche
M'user à faire la manche.
Il est vrai que ça glace
De voir la vérité en face
J'ai été à votre place.
C'est un mauvais exutoire
De changer de trottoir.
Il ne reste que l'esquive
Aux gens à la dérive.
Je ne suis pas différent,
Juste sorti du rang.
Promis au néant.

Sans Destin Fiable
La déception m'accable
C'est aussi mon âme
Que l'on affame.

Il suffit de l'étincelle
De mots échangés,
D'un moment partagé
Pour raviver mon feu
De simple mortel.
Même si elles sont peu
Les pièces dans l'escarcelle
Ce n'est pas ce qui importe
Que le diable les emportent.
Ils me sont précieux
Ces instants rares
Où j'existe à vos yeux.
De grâce ils me parent
Sous mes fripes d'anar'.

Sans Destin Fiable
La déception m'accable
C'est aussi mon âme
Que l'on affame.

Je suis l'envers
De vos artificiels paradis.
Vous, qui en hiver
Semblez moins étourdis
Quand je croise le fer
Avec les enfers
Que sont faim et froid ;
Sachez qu'en toute saison
On peut mourir d'effroi,
Des cartons pour maison.
Vos pensées émues
En oubli se muent.
Nos affres semblent disparaître
Comme neige en été peut-être.

Sans Destin Fiable
La déception m'accable
C'est aussi mon âme
Que l'on affame

J'aurai préféré être un héros.
Je suis seulement disparu.
Plus une série de numéros
Comme vous dans ce système
Duquel j'ai été exclu
Et dont on ne sort indemne.
De maux je suis perclu.
J'aurai bientôt fait mon temps.
Ca fait tellement longtemps
Que je squatte cette rue
Qu'elle devrait porter mon nom.
Mais, ça aussi, j'n'en ai plus.
Et sans que vous y prêtiez attention
Se stoppera ma détention.

Sans Destin Fiable
La déception m'accable
C'est aussi mon âme
Que l'on affame

Paupières closes
Enfin je me repose.
On croit que je dors.
J'ai quitté mon corps
Retrouvé au matin,
Je me suis éteint.
Par une nuit tranquille
S'est finit mon exil.
La Camarde, ma camarade
Est venue m'emporter
Loin de ces mascarades
Et des hostililités.
Sans un adieu
Je n'hanterai plus ces lieux.

Sans Destin Fiable
La déception m'accable
C'est aussi mon âme
Que l'on affame

Victime de l'anonymat
De mon vivant
Jusque dans mon trépas,
En vous levant
Vous ne l'apprendrai pas.
Ma vie est indigne
D'une seule ligne
Dans la rubrique nécrologique.
Dans ce monde autiste,
A peine grossirai je la terrible liste
Des frères de misère
Tombés devant vous sur la piste.
Sans aucun signe de déférence
Je tire ma révérence.

© Slamity Jane

Slamity Jane

J'écris de la poésie depuis mes 12 ans. Je suis slameuse depuis 2008. J'ai publié deux recueils en auto édition et sorti quatre albums aux styles musicaux variés

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits