Remonter le temp pour ne plus gâcher sa vie !

Arrivé à un certain âge, le Monstre « CESTROTARD »pointe le bout de son nez.Comment l’attraper avec élégance et éviter qu’il nous empoisonne l’existence.

Le Monstre « CESTROTARD » sort de son hibernation

C’est en général vers les 25 ans que certaines personnes craignent d’être passées à côté de quelque chose dans leur vie.

« Stupide ! Vous êtes encore tellement jeunes… » diront les trentenaires certains d’avoir gâché leur potentiel, ils se disent que pour eux, il est bientôt trop tard.
« N’importe quoi ! » crieront les quarantenaires ! Eux, ils ont passé la limite. « Ce n’est pas à 42 ans que l’on peut tout recommencer ! On doit vivre avec ce que l’on a, c’est trop tard pour nous ! » « Imbécile ! » répondront les cinquantenaires ! « Quarante ans c’est encore trop jeune ! Nous, par contre, c’est bien trop tard pour nous ! »

Et ainsi de suite…

Il y a plusieurs facteurs qui peuvent induire cette idée d’avoir « gâché sa vie ».

Les facteurs potentiels qui nourrissent le Monstre

  1. Un projet professionnel important à nos yeux non réalisé: sortir un album (lorsqu’on est musicien), écrire un roman (potentiellement best-seller), réaliser LE film (que tous le monde attend sans le savoir), créer l’entreprise (première d’une longue chaine qui s’implantera à l’international).
  2. Des études interrompues ou jamais commencées (pour être “crédible” auprès de ses pairs ; pouvoir changer de métier avec un meilleur salaire, ou en trouver un tout simplement)
  3. Un travail dans lequel on ne trouve plus de sens (« Qui voudra encore m’engager à mon âge ? »)
  4. Un compagnon ou une compagne pour qui on a mis de côté nos « rêves » (“J’ai tout donné pour ma famille et maintenant je me rends compte que je me suis oublié…“)
  5. Ne pas “posséder” de biens ou de fonds d’investissement: à partir de la trentaine, la question se pose plus sérieusement si on a un élément de comparaison. Ex : un voisin, un membre de la famille, etc, qui nous fait part de ses rentes.

Solution : remonter le temps ? Les 3 orientations possibles !

Remonter le temps c’est intéressant comme projet, mais encore faut-il savoir quelle est la direction à prendre !

Lorsque nous sommes confrontés à une difficulté, nous réagissons différemment selon notre profil. Il y a trois types d’orientation que l’on empruntera selon nos habitudes :

Le passé : les nostalgiques.

Avant c’était mieux, n’est-ce pas ? Se remémorer des souvenirs peut être un facteur de plaisir et de partage. Toutefois, nous focaliser sur le passé est une fausse ressource lorsqu’elle nous amène un état de passivité et de dépression constante.

Le présent : vivre le moment, l’instant

Vivre l’instant est le meilleur moyen de profiter de l’instant présent. Le temps passe moins vite, et notre attention est plus ancrée, associée aussi bien à la situation qu’à nos émotions. Néanmoins, lorsque nous sommes confrontés à un problème assez conséquent, il est bon de prendre du recul et de se dissocier de ces mêmes émotions, pour faire des choix plus rationnels ou créatifs selon le cas.

Le futur : ça ira mieux, demain

C’est sans doute la possibilité de se projeter qui nous démarque le plus des animaux. Sans cette capacité d’envisager le futur, pas de civilisation possible. Le fait de prévoir le résultat de nos petites actions, est un facteur d’anticipation des éventuels problèmes qui pourraient nous faire obstacle. Qui plus est, c’est également un élément de motivation supplémentaire. Cependant, trop s’installer dans le futur, c’est prendre le risque de ne pas profiter de notre temps actuel, et de mettre de côté ce qui est actuellement important pour nous.

RETOUR VERS LE PASSÉ!

–Allez Doc, on embarque dans la Delorean ! Cap sur le passé, juste avant qu’on fasse le ” mauvais choix” ou qu’au contraire, « on n’en fasse pas », et on change ça !


Remonter le temp pour ne plus gâcher sa vie !

Nous sommes nombreux à croire que si on pouvait modifier certains événements de notre passé, on aurait une meilleur vie dans le présent. Je ne vais pas vous dire que c’est forcément faux, car je n’en sais rien (et vous aussi). Il y a tellement de probabilités et de facteurs à prendre en compte (en dehors de notre personne), qu’il est impossible d’affirmer que l’on aurait été bien mieux loti que maintenant.

Connaissez-vous l’effet papillon ?

« Expression nous venant de l’anglais “butterfly effect” tirée d’une conférence d’Edward Lorenz. L’effet papillon est matérialisé par une chaîne d’événements qui se suivent les uns les autres et dont le précédent influe sur le suivant. Ainsi, on part d’un événement insignifiant au début de la chaîne pour arriver à une chose catastrophique (ou du moins très différente de la première) à la fin. [1]»

- Mon vieux, si j’avais joué mes chiffres ce jour-là au Lotto, j’aurais été millionnaire!
- Rien ne garantit que ce soient ces mêmes chiffres qui seraient sortis.
- Je ne vois pas en quoi le fait d’avoir été acheter un billet et l’avoir complété aurait eu un tel impact sur le déroulement du jeu. La vérité est que si j’avais décidé de le faire, ma vie aurait complétement changé !
-Peut-être ou peut-être pas ! Elle aurait pu aussi être bien pire (en admettant qu’elle le soit d’emblée).
- Je ne vois pas comment… Tu veux voir mes dettes ?
- T’imagines dans la précipitation, tu cours récupérer ton gain, jovial et surexcité comme jamais…et là, pas de chance, tu es moins vigilant que d’habitude et c’est là qu’un camion a décidé d’emprunter la même rue que toi. Bam, te voilà millionnaire…millionnaire mais mort!
- Mouais, ça c’est ton imagination !
- Et la tienne également !

Mais alors pourquoi certains d’entre nous ont cette fameuse tendance à toujours utiliser le « SI » !

«Si seulement j’avais pu… Si seulement j’avais su… »

Utiliser dans ce but, le « SI » est la clé qui vous fera voyager dans le passé ! Non pas pour le modifier, mais pour opérer dans votre esprit une comparaison entre le Soi (“vous” présent, et déprécié) et le Soi( “vous” au passé, et idéalisé).

Imaginez-vous dans une voiture. Le rétroviseur est votre moyen de retourner dans le passé afin de vous souvenir à quel point votre « Soi » idéal a été perdu. Pourquoi faire ? Quel est l’objectif et surtout la récompense ? A l’instar de ceux qui écoutent des musiques tristes[2] lorsqu’ils vivent une situation dramatique, vous allez vous conforter dans la douleur, car vous la connaissez déjà. Le cerveau aime les habitudes car il y dépense moins d’énergie (cet avare !). Vous pourrez même en tirer une jouissance de nature un peu morbide. Mais concrètement, vous en sortirez déçu (de vous-même et de ceux qui, selon vous, seraient responsables de votre état), dépressif et peut-être même aigri. Des sentiments qui vous rendront encore plus passif que vous ne l’êtes, et du coup, loin de toute action qui pourrait changer la donne (aujourd’hui ou demain).

En général, ce qui nous blesse, c’est le sentiment d’échec, ce qui arrive lorsqu’on a un Soi idéal trop proche de notre Soi présent. C’est-à-dire que “l’image de ce que nous souhaitons être” est si proche de notre attention, que l’on ne peut s’empêcher de nous comparer à ce que “nous sommes actuellement”. C’est ce qui génère cette sensation d’échec et de frustration.

Eloignez cet idéal de quelques mètres, et vous verrez la différence !

Remonter le temp pour ne plus gâcher sa vie !


QUE FAIRE (au minimum)?

A. Vous souvenir que voyager dans le passé (dans ce contexte !) vous rendra encore plus mal que vous ne l’êtes.

–> Brisez le rétroviseur ! Et ne vous retournez pas au risque d’être transformé en statut de sel !

C’est souvent plus fort que nous. Et ça ne changera pas d’un coup de baguette magique ! L’importance est d’en être conscient. Et que dès que l’on s’en rend compte (que nous naviguons dans le passé), focaliser immédiatement son attention sur quelque chose de plus positif ! C’est un effort à faire! Ce ne sera pas facile ! Vous en avez marre de végéter et de ruminer inutilement ? Alors faites-le ! N’essayez pas (sinon après 2-3 tentatives vous allez vous dire que ça ne sert à rien), faites le pendant au minimum 20 à 30 jours (afin d’en faire un automatisme) !

De temps en temps, vous pourriez avoir des petites rechutes. Ce n’est pas grave, c’est humain. Certaines personnes ont cette facilité à resasser les mauvais souvenirs. Lorsque vous en prenez conscience, dites « STOP » et repenser à quelque chose qui vous rendra le sourire !

Le but n’est pas de sourire bêtement en mode « pensée positive ! ». Mais de se mettre dans un état d’esprit qui nous mobilisera vers l’action.

Testez un peu : vous avez déjà essayé de faire du sport en déprimant ? C’est très difficile. En général, on arrête après 2 mn d’efforts.

B. Faites le bilan du présent. Que ce soit pour les objets non concrétisés, la reprise d’études, une réorientation professionnelle, une relation à long terme, etc.

Quel est votre projet « concrètement » ?

Est-il réalisable ? Il est clair que selon vos compétences et votre situation actuelle, il y a des projets d’antan que vous devrez peut être revoir à la baisse.

Si la réponse est non, en êtes-vous certain ? Est-ce une question de réalisme (sur base de votre environnement et de vos capacités actuelles) ou de présupposés non vérifiés ? (si vous saviez le nombre de personnes qui regrettent de n’avoir pas agi à cause du Monstre CESTROTARD, et qui expriment ce regret en fin de vie…)

Est-il sous votre contrôle ? (ou dépend-il d’autres personnes ?)

L’un des facteurs les plus difficiles à surmonter pour ceux qui ne se sentent pas assez épanoui dans leur vie, c’est la perception d’être “devenu trop âgé” et de n’avoir “rien” ou pas “assez” accompli. C’est d’autant plus complexe que lorsque notre objectif est professionnel, la discrimination sur base de l’âge est bien présente. Toutefois, il faut être conscient que s’il devient plus difficile de trouver un job à 55 ans qu’à 35, il existe des tas de contre exemple. Pour certains employeurs, l’âge est assimilé à l’expérience et un savoir-être professionnel contrairement à l’inexpérience et les difficultés inhérentes d’une jeunesse parfois hors de contrôle.

Daoud (nom d’emprunt) a été recalé lors d’un test pour entrer comme cuisiner dans un centre de formation. La personne qui lui avait fait passer le test lui a signalé qu’il ne trouverait jamais un job dans ce secteur à son âge (51 ans). Déprimé, Daoud était sur le point de renoncer à son projet. Le Chasseur avec qui il était en contact, la mit en relation avec un Centre de référence du secteur Horeca pour savoir ce qu’il en était exactement: ce sera difficile mais pas impossible! Chaque année des employeurs engagent des personnes de son âge; il devra se vendre, démontrer sa motivation et faire de son âge un atout. 
Croyez le ou pas, il a finit par trouver un emploi dans ce secteur.

Moralité: vous pouvez toujours tomber sur un con qui croit être un spécialiste dans son domaine et qui vous démoralisera. Ignorez le, et continuer votre route!

C. Allez dans le futur (un peu d’imagination que diable !) pour vérifier que votre projet “fonctionne”! Voyez ce que vous voyez, entendez ce que vous entendez et sentez ce que vous sentez ! Si vous n’y arrivez pas, c’est qu’il y a quelque chose qui ne va pas dans votre objectif de départ ! Une fois que c’est fait, récolter cette précieuse information : «Comment saurez-vous concrètement que vous avez bel et bien atteint votre objectif »

D. AGIR ! Rester passif laisse la porte ouverte au Monstre CESTROTARD ! Ruminer, penser a une influence sur notre comportement et nos émotions. Mais ces 3 portes d’entrées sont interdépendantes ! Donc soyez dans l’action, et cela influencera vos pensées et vos émotions par la même occasion !

E. Profitez du présent ! Ne restez pas focalisé sur le futur : ce serait une erreur ! Le temps passe et ça, vous le savez mieux que personne ! Alors, profitez de chaque instant comme vous le pouvez, tout en continuant votre projet. Le chemin est aussi important que l’arrivée !

Cela vous évitera le sentiment d’agir en vain durant le trajet et d’abandonner en cours de route.

Ayez de la gratitude pour ce que vous avez déjà.

La santé? Une famille? Un ou des amis sur qui vous pouvez compter? Un domicile? Un abris? Vos principes ? Prenez quelques secondes, voir quelques minutes pour y penser.

F. Eloignez votre idéal de Soi (pas trop loin car il est important de le garder à l’esprit) de votre Soi actuel. Cela vous évitera la frustration de vous confronter constamment à votre non réussite (actuel).

Wissam a reçu une très belle voiture pour son anniversaire. Elle est stationnée devant la porte de son domicile. En la voyant chaque matin, Wissam se souvient qu’il n’a toujours pas le permis (ce que ses camarades lui rappellent constamment pour s’en moquer). Le jour où son père l’a mis dans le garage, il s’est senti beaucoup mieux.

[1] https://www.linternaute.fr/dictionnaire/fr/definition/expression/

[2] https://www.psychologies.com/Culture/Savoirs/Musique/Articles-et-dossiers/Pourquoi-ecoute-t-on-de-la-musique-triste-quand-on-n-a-pas-le-moral


Source: https://chasser-le-monstre.com/remonter-le-temp-pour-ne-plus-gacher-sa-vie/


Hunter XYZ

Jeune homme passionné par les arts-martiaux et la littérature.

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits