Référendum et hystérie


Il m’arrive de temps en temps de signer des pétitions en ligne, sur divers sujets et diverses plateformes. L’une d’elles avait d’ailleurs servi de point de départ à un autre texte, il y a quelques temps, ici même. Il suffit d’une fois pour être inscrit d’office sur les listes de diffusion et recevoir ensuite des alertes régulières sur tel ou tel sujet, selon une sélection qui s’affine avec le temps, avec parfois des infidélités aux thèmes écologiques.

Or, j’ai reçu la semaine dernière un mail d’une des plateformes en question, Avaaz, commençant par « Aujourd’hui est un jour choquant et plein de peine pour le Royaume Uni, l’Europe et le monde entier ». Il s’agissait d’un message de l’équipe du site et non d’une pétition à signer.

Ce mail fait bien sûr référence au référendum appelé Brexit et à la victoire des partisans d’une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Et de continuer sur les valeurs d’unité, d’échanges ou de tolérance qui seraient bafouées par ce résultat, compromettant ainsi la résistance au racisme et au nationalisme, reflets d’un passé violent.

Bien sûr, les auteurs n’oublient pas au passage d’évoquer les « combats futurs » qui nous attendent face à Trump aux Etats-Unis*, Le Pen en France et Farage en GB.

D’accord. Pourquoi pas, même s’il y aurait là encore beaucoup à redire sur le parallèle fait entre les 3.

Mais j’ai été encore frappé par cette conception binaire (tellement répandue) et cette manipulation permanente consistant à faire passer les opposants aux institutions européennes, et à ce qu’on appelle « l’establishment » en général, pour des crétins incultes et racistes ! Et je suis sidéré par le manque de profondeur de la réflexion venant de personnes qui, tous les jours, doivent voir passer nombre de sujets ayant trait à l’actualité du monde entier, fournissant ainsi une trame d’analyse et de développement extrêmement riche. Or, voilà qu’ils proposent une niaiserie superficielle digne du 20h de Pujadas ou de la matinale de France Inter !

Vendredi dernier, je me suis félicité de ce résultat, ce qui ne fait pas de moi, et de beaucoup d'autres, un partisan de Marine Le Pen !

La propagande bat son plein, profitant allègrement des nuisances ou excès d’une minorité pour en faire une généralité [exemple - cependant...] et saboter les éventuels débats sur le sujet.

Mais en quoi ces institutions européennes, qu’il faudrait soit disant défendre à tout prix, représentent-elles les idées de partage, d’unité et de tolérance ?

Où est la démocratie lorsque Jean-Claude Junker, président de la commission européenne, déclare en 2015 : « Il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens » ? Un message répété, semble-t-il, par Martin Schultz il y a 1 ou 2 jours.

Faut-il rappeler au passage que ce personnage, qui dirige la politique européenne, a été premier ministre du Luxembourg pendant 18 ans, là où plusieurs personnes risquent actuellement 10 ans de prison pour avoir dénoncé les pratiques frauduleuses d’entreprises, en parfait harmonie avec les autorités de ce pays et donc ce même M. Junker ?

Où est la démocratie lorsqu’Herman Von Rompuy (ex-président du Conseil Européen) déclare à propos d’élargissement et de politique extérieure aux conséquences catastrophiques : « S’il existe un fort accord des citoyens pour cela, je ne le sais pas. Mais nous devons cependant le faire » ? [lien], entre autres choses [autre lien...].

Elle est formidable la gouvernance européenne lorsque la BCE, qui travaille main dans la main avec les instances politiques de l’UE, est dirigée par Mario Draghi, ancien patron de Goldman Sachs Europe à l’époque où cette même banque aidait les politiciens grecs à truquer les comptes publics ! La même BCE de Mario Draghi dirige aujourd’hui la politique qui a mis la Grèce et les grecs à genoux… Cette même BCE qui, avec d’autres institutions ou entreprises et la complicité des pays de l’UE, continue à les endetter pour mieux les piller... [lien]

Elle est belle l’UE du partage et de la tolérance lorsqu’elle impose aux pays africains des accords commerciaux sans consultations [Afriquesenlutte.org].

Elle est belle l’UE de la tolérance lorsque ses représentants et leurs groupies médiatiques et politiques appellent à une forme de vengeance, "pour l'exemple" [lien], à l'image de J. Quatremer, journaliste à Libération et figure hystérique de l'UEphilie.

Quelles belles surprises nous réserve encore cette UE lorsqu’elle prépare une armée interne pour « maintenir l’ordre » dans n’importe lequel de « ses » pays [EuroGendfor] ?

Et faut-il parler de la gestion de la "crise des migrants" et de son origine ?

 

Elle est belle l’idée d’Europe mais qu’est-elle devenue ?

Ou plutôt la façade et les discours sont beaux mais la réalité est tout autre.

 Au vu de la liste de ses "méfaits", ou errements si on adopte un angle moins critique, comment peut-on reprocher à certaines populations de vouloir s'affranchir de ce carcan ?

Ce n’est pas l’union européenne en tant que projet politique qui est à rejeter, c’est l’Union Européenne en tant qu’institution, corrompue, gangrénée par les lobbys [http://www.bastamag.net/La-Commission-europeenne-passe-90-de-son-temps-avec-les-lobbys-industriels] et anti-démocratique qui doit disparaître pour, espérons-le, pouvoir renaître sous une autre forme. L’union en Europe est toujours une belle idée. Mais elle a été saccagée par des voleurs, des ultra-libéraux dogmatiques qui n’ont que faire de la démocratie, bien au contraire !

Pour certains, le ver était même dans le fruit depuis l’origine. Peut-être, je ne sais pas. Tout ce que je sais c’est que les fondations actuelles ne donneront rien de bon et que cette UE, supposée avoir apporté la paix, est en train de nourrir les nouveaux nationalismes. On a pas fini d'entendre parler de "fascisme", d'un côté ou de l'autre...

Et quelle hypocrisie depuis quelques jours, de la part d’élus européens Modem, EELV ou autre qui, pour défendre leur bout de gras, dénoncent le manque « d’Europe sociale », de « démocratie » au sein des institutions, le TAFTA, etc. Formidable ! Mais qu’ont-ils fait depuis des décennies ? Apparemment, la soupe est bonne. Ils votent systématiquement tout ce qui renforce ces mêmes institutions (référendums, lois, directives, traités, …) et reviennent jouer les révolutionnaires de salon à chaque coup de semonce.

Mais un jour où l’autre il sera trop tard et qui sait, peut-être le Brexit est-il annonciateur d’un mouvement plus vaste en même temps que le révélateur du vrai visage de cette « Union Européenne ».

Certes, nous risquons de traverser quelques turbulences, voire pire (il n’est pas exclu que le résultat de ce référendum serve de prétexte au retour de crise monumental qui s’annonce et qui se serait produite de toute façon. Mais c’est toujours mieux quand on peut blâmer quelqu’un…), au-delà des réactions irrationnelles du lendemain ; réactions qui sont d’ailleurs le fait des financiers, politiciens et commentateurs autorisés revanchards qui doivent craindre pour leurs privilèges.

Mais je remercie quand même le Royaume-Uni pour oser donner un bon coup de pied dans ce bazar ! Je leur souhaite que le retour de bâton (bien orchestré en ce moment par nos politiciens) ne soit pas trop rude et que tout ce mélodrame débouche sur l’émergence d’une autre union bâtie sur des bases plus saines et ayant appris de ses fautes.

 

 

* En aparté, c’est bien beau de taper sur D. Trump mais j’aimerai bien voir quelques lignes de temps en temps sur les casseroles de Mme Clinton, idole des médias français, soutient inconditionnelle, quand elle ne tient pas la baguette directement, de toutes les guerres menées par son pays depuis 20 ans, et experte en retournement de veste et manipulations diverses… Bref, moins « clownesque » mais sûrement plus dangereuse au-delà des frontière américaines.

Mais bon, un peu de patience, c’est peut-être pour bientôt [wikileaks] !

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits