Quand le déni du hasard nous manipule

«Le hasard n'existe pas»...

D'après le titre d'une vidéo YouTube sur la spiritualité et la métaphysique, «le hasard et les coïncidences n’existent pas»… On va s'intéresser sur l'affirmation d'un tel titre, sans s'attarder sur le contenu de la vidéo.


Si le hasard n'existait pas

  • nous gagnerions tous au Loto ou à Euromillions... 
  • si seul le déterminisme existait, comme le croient les astrologues ou les voyant(e)s, ou plutôt les clients crédules des astrologues ou des voyant(e)s, nuance...), il n'y aurait plus de libre arbitre et l'avenir serait déjà tout tracé à l'avance, et donc nous n'aurions plus de responsabilité dans nos actes (puisqu'on subirait alors une fatalité qu'on ne peut changer). Ce serait l'abolition même de notre liberté. Et même l'abolition de notre vie privée puisque le destin serait lu par les arts divinatoires, si le déterminisme existait dans ce cas... 
  • Faire croire au déterminisme est une aubaine pour les gourous ou les charlatans. Or justement, des croyances peuvent être évaluées quand les performances sont comparées avec ce qu'on obtiendrait si on procédait au hasard, et ça, les charlatans ne veulent pas que ça se sache par n'importe qui, surtout pas !   ;) 


Le hasard est pourtant une réalité omniprésente

L'une des grandes erreurs de ceux qui essaient de s'informer sur les sciences, ou même aussi ceux qui ne s'informent sur rien, c'est de préjuger un déterminisme dans la Nature. Cette croyance au déterminisme va à l'encontre des réalités.

Le déterminisme, dans la Nature, est une illusion.

Dans les faits, on observe que le hasard gouverne le cosmos à travers de nombreux phénomènes physiques qui sont actuellement connus et qui font l'objet de théories scientifiques (la plupart de ces théories, on le constatera, ne sont pas récentes) :

...et j'ai peut-être oublié d'autres domaines scientifiques où le hasard est roi.

Le hasard existe, il est omniprésent !

Affirmer que le hasard n'existe pas, c'est oser renier et rejeter à tort toutes les théories scientifiques valides énoncées précédemment.

  • « Dans le domaine de la science, le hasard ne favorise que les esprits qui ont été préparés. » (Louis Pasteur)


La vulgarisation scientifique en péril

On observe depuis quelques années une dégradation sournoise du niveau de l’information scientifique à travers les médias, ouvrant malheureusement la porte aux fausses sciences qui manipulent et désinforment les esprits. Même l'enseignement des mathématiques au lycée en France n'est devenu qu'une option. Dans la vulgarisation scientifique dans les médias, la communication scientifique en revient à des dérives ineptes proches des pratiques de marketing, l’hyperbole comme figure de style (l'hyperbole est une exagération romancée de manière à frapper l'esprit des lecteurs) et le sensationnalisme (la peur fait vendre...), ces abus se sont institués comme modes opératoires ordinaires. Dans certains magazines, on lit de plus en plus souvent du bullshit, notamment les articles qui commencent par ce genre de phrase : «D'après une étude, 15 pourcent des blablabla...», il ne s'agit même plus de véritables études de recherche scientifique, mais des études complètement bidons et inventées ad hoc par les journalopes, et certains indices à ce sujet doivent alerter les lecteurs : absence de sources en référence, absence de données concernant l'échantillon statistique (ou bien échantillon statistique anormalement insuffisant car trop faible), conclusion de l'«étude» très résumée (voire tronquée) et courte et qui est exprimée le plus souvent par un simple pourcentage qui ne veut rien dire car on ne connaît pas les grandeurs quantitatives comparatives comme il le faudrait...


Un peu de lecture

Je recommande un très bon bouquin : https://www.amazon.fr/Petit-dautod%C3%A9fense-intellectuelle-Normand-Baillargeon/dp/2895960445 Il s'agit du Petit cours d'autodéfense intellectuelle dans lequel le lecteur pourra suivre une véritable initiation à la pensée critique, essentiellement indispensable à quiconque veut assurer son autodéfense intellectuelle ; ce livre survole des outils fondamentaux que l'on devrait tous maîtriser : le langage, la logique, les pièges de la rhétorique, les nombres, les probabilités, la statistique, etc. ; ceux-ci sont ensuite appliqués à la justification des croyances dans 3 domaines cruciaux : l'expérience personnelle, la science et les médias. En lisant ce livre, vous constaterez le degré d'influence insidieuse des médias en matière de manipulation des masses au quotidien...


Médias poubelles

La place de la science s'est réduite, c'est un déclin dont il faut s'inquiéter et s'alarmer. La contamination par les pseudosciences a toujours existé, mais elle explose depuis le début des années 2000 avec la démocratisation d'Internet, et la plupart des gens sont résignés à croire à n'importe quelle connerie qui leur tombe sous leur nez. 

Autrefois, nous avions une chouette émission de vulgarisation scientifique à la TV : C'est pas sorcier, mais le paysage télévisuel est maintenant envahi par des merdes comme la télé-réalité ou des émissions dénuées d'intérêt...

Devant la désinformation qui commence à sentir la poubelle fermentée, la plateforme de vidéos YouTube a annoncé début 2019 qu'elle allait tenter (enfin !) de décourager les messages conspirationnistes, les théories farfelues et les fake news, en les rendant moins visibles et en ne les mettant plus en tête de liste des recommandations. Bon début d'initiative, mais il aurait été plus simple de supprimer ces vidéos poubelles... Et en matière de science, les fake news faussement scientifiques sont légion...

Les esprits naïfs sont perturbés par les fake news relayées dans les réseaux sociaux habituels et cela conduit à des dérives idéologiques irrationnelles comme l'activisme anti-vaccin, et aussi les gourous modernes prêcheurs d’apocalypse... Tout aussi douteux lorsque des fausses sciences (avec des experts autoproclamés) servent un projet politique qui ressemble plus à une vitrine New Age qu'à une véritable institution scientifique… 

On doit résister contre ceux qui nient les valeurs culturelles de la science, et qui parfois la détournent et usent de son nom pour couvrir des desseins malhonnêtes ou pour simplement s'auto-satisfaire de leur propre bêtise. 

La science est utile et nécessaire, elle apporte un éclairage sain sur des sujets de société qui sont trop souvent traités médiatiquement de manière pseudoscientifique voire mystique. La désinformation antiscientifique est un danger pour certains domaines-clés comme la santé, la psychologie, les nouvelles technologies, l'économie et les décisions graves et sérieuses relatives à la sauvegarde de l'environnement. 



  • « Il y a plus faux que le faux, c'est le mélange du vrai et du faux. » — (Paul Valéry)
  • « Le doute est le premier pas vers la science ou la vérité; celui qui ne discute rien ne s'assure de rien; celui qui ne doute de rien ne découvre rien. »  (Denis Diderot)
  • « Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises. »  (Jean Rostand)

  • « Si nous avions un vrai système d'éducation, on y donnerait des cours d'autodéfense intellectuelle. »   (Noam Chomsky)


-

© 2019  Philip Tchelovek


Philip Tchelovek

Blogueur scientifique. Présent sur Skõp depuis le 19/03/2016. Articles sous copyright, mais vous pouvez partager les URL librement.

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits