Quand la réalité rejoint les fictions...

Premier pitch : "Au crépuscule d'une société malade, des seniors choisissent la prison pour finir leur vie dans de meilleures conditions."

Second pitch : "Au crépuscule d'une société malade, des enfants se battent pour réveiller leurs parents."

On dirait les accroches vendeuses de deux films d'anticipation, voire de science-fiction, n'est-ce pas ?

Eh bien non. Il s'agit bien de notre monde :

Quand la réalité rejoint les fictions...
Quand la réalité rejoint les fictions...

Il s'agit bien de notre réalité, devenue terrifiante, révoltante et inepte. Il s'agit bien du résultat honteux d'un système destructeur de vie et d'environnement, pourtant ardemment maintenu par quelques centaines d'individus (et ne cherchez aucun "complotisme" là-dedans).

Il y a encore quelques années, lorsque "La 3e guerre" a été publiée, on me félicitait pour ma grande imagination et mon sens de la dramaturgie. Je souriais jaune, en regrettant amèrement qu'on n'y voit que cela. Il y a quelques mois, lorsque le dernier volet des "Enfants de Pangée" a été édité, on m'a remerciée pour ma grande imagination et mon sens de la dramaturgie. Je grinçais des dents, en déplorant intérieurement qu'il ne s'agisse que de compliments.

Les œuvres d'auteurs comme Orwell ou Wells font encore couler beaucoup d'encre aujourd'hui, eu égard à leur caractère visionnaire troublant, voire dérangeant. En leur temps, on les a classées dans la catégorie des dystopies et félicités, eux aussi, pour leur grande imagination et leur sens de la dramaturgie.

N'oubliez jamais qu'un auteur est un passeur : son inspiration est un mystère, et surtout un écho. L'écho des possibles, l'écho des peut-être, l'écho des "attention". L'écho de dérives ondulant dans nos eaux, l'écho de mondes en gestation et de futurs en perdition. Les livres et les histoires ont un rôle primordial à jouer dans notre société : ils sont les garants de l'évolution, les annihilateurs de fixité, les alarmes qui nous maintiennent éveillés.

Alors lisez. Lisez pour vous divertir, mais aussi pour rester libres. Libres de penser, de réfléchir, de réagir. Car le monde dans lequel nous vivons, c'est nous tous qui le façonnons, soit par les prises de conscience et l'action, soit par l'ignorance et l'abandon.


Stéphanie Aten

Scénariste et romancière engagée, parce qu'être auteur, c'est alimenter l'inconscient collectif et participer à l'élaboration de la société.

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits