Publier un livre, comment faire ?

L'écriture d'un livre n'est pas forcément l'étape la plus difficile. En effet, une fois que le manuscrit est terminé se pose une nouvelle question. Comment le publier ? 

Une première correction de votre manuscrit

Avant toute chose, il convient de bien corriger votre manuscrit. Pour se faire, il est préférable de faire appel à un professionnel. En effet, il n'est pas toujours évident de repérer les fautes suite à une énième relecture. Seul un regard neuf saura repérer les ultimes coquilles et erreurs de français. 

La voie royale : l'envoi aux maisons d'éditions

C'est souvent cette première possibilité qui fait rêver les auteurs. En effet, si une maison d'édition retient votre manuscrit, c'est elle qui prend tout en charge. La correction bien sûr, mais aussi le placement des livres en librairie et la promotion de votre ouvrage. Bien entendu, en signant avec une maison d'édition, vous renoncez à vos droits et conservez en moyenne entre 5% et 10% de vos droits d'auteur. Vous l'avez donc sans doute compris, il n'est pas évident de se faire publier par une maison d'édition, les élus sont peu nombreux. Néanmoins, quelques éléments sont indispensables avant d'envoyer son manuscrit. Il faut bien sûr l'imprimer (les envois se font généralement par voie postale), puis repérer 5/6 maisons aux lignes éditoriales qui correspondent à votre livre, misez aussi sur des maisons plus confidentielles souvent plus ouvertes. Enfin, soyez patient ! Les maisons d'édition mettent souvent des mois à répondre. Et surtout, ne vous découragez pas ! Même en cas de réponse négative, il existe des solutions alternatives pour publier un livre

Pour les indépendants : l'auto-édition

Autrefois considérée assez durement par les professionnels du secteur, l'auto-édition tend à gagner ses lettres de noblesse. On y voit un nouveau vent de liberté et d'indépendance qui peine souvent à se faire une place au sein du monde de l'édition dite traditionnelle. Mais en fait, l'auto-édition, qu'est-ce que c'est ? Littéralement, il s'agit de prendre les choses en main et de se charger de toutes les étapes de publication vous-même, sans aucun intermédiaire. L'auteur s'occupe de la correction, de la couverture, de l'impression, de la distribution... Un travail titanesque si on ne fait pas que cela. Ainsi, de nombreuses structures se sont développées. Elles proposent, contre rémunération, de vous décharger de toutes ces étapes, comme une "vraie" maison d'édition. Une différence de taille néanmoins, vous restez propriétaire de tous vos droits dont, dans la plupart des cas, vos droits d'auteur. Vous êtes également propriétaire de vos livres en cas d'impression d'un stock et c'est bien sûr vous qui en fixez le prix. 


La solution qu'on déconseille : le compte d'auteur

On a souvent tendance à confondre auto-édition et compte d'auteur. Pourtant, les services rendus sont très différents et les sommes déboursées sont aux antipodes. Des centaines de livres prétendument imprimés pour un budget astronomique, vos droits d'auteur prélevés, un prix souvent trop haut fixé pour le livre.... Bref, les inconvénients des deux autres modèles. Un conseil : fuyez ! 


Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits