POUR QUELQUES POTS DE PÂTE A TARTINER DE PLUS...

POUR QUELQUES POTS DE PÂTE A TARTINER DE PLUS...

« Émeutes pour du Nutella chez Intermarché » a titré Le Point cette semaine, tandis que Libération évoquait de simples bousculades, à l’occasion des soldes de pots de Nutella à 30%  (1,41 euro au lieu de 4,50 euros). De leur côté, l'Union Nationale des Étudiants en Chirurgie Dentaire et l'Union Française pour la Santé Bucco-dentaire rappelaient que la pâte à tartiner devrait faire l’objet d’une taxation sur les produits sucrés, semblable à la taxe soda, car trop de sucres nuit à la santé. Au point que l'OMS recommande de ne pas consommer plus de 25 grammes de sucres par jour.

POUR QUELQUES POTS DE PÂTE A TARTINER DE PLUS...

Toujours est-il que le gouvernement français planche sur un projet de loi limitant les super promotions. Or, pendant les soldes, la vente à perte est autorisée et les produits alimentaires peuvent être soldés. Mais les États Généraux de l'Alimentation (du 20 juillet au 21 décembre 2017) ) ont préconisé une « loi pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et une alimentation saine et durable », qui permettrait une répartition équitable entre industriels , distributeurs et agriculteurs. Cela, afin que ces derniers reçoivent le prix juste pour leur produits. Le projet est d'encadrer  les promotions des grandes surfaces, en leur imposant un prix minimum de vente des produits alimentaires, correspondant au prix d’achat par les supermarchés majoré de 10%. Une charte de bonne conduite a déjà été signée, mais elle n’est pas toujours respectée. Du coup, la DGCCRF (répression des fraudes) prévoit de renforcer ses contrôles et le ministre de l'Agriculture menace dénoncer les mauvais joueurs.

POUR QUELQUES POTS DE PÂTE A TARTINER DE PLUS...

Or, dans le contexte de crise actuel , rares sont les consommateurs qui sont prêts à acheter des produits correctement rémunérés, quand on leur propose des promotions et des produits à bas coût. Pourtant, selon la FAO, l'Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l'Agriculture, près de la moitié des fruits et légumes continuent dans le monde à être détruits pour des raisons esthétiques, avant d’atteindre le consommateur. Par exemple, alors que 20 à 40% des produits alimentaires sont jetés en Grande Bretagne, 45% des Britanniques prétendent que l'apparence  n'a aucune importance !!! Mais seulement 26% n'hésiteraient pas devant un produit alimentaire biscornu.

POUR QUELQUES POTS DE PÂTE A TARTINER DE PLUS...

Le nouveau mot d'ordre des consommateurs responsables est de consommer moins cher et local. Je n’ai, pour ma part, jamais croisé dans les rayons de mon Carrefour Market les produits "Tous antigaspi" . Mais j’ai appris que l’enseigne a allongé les dates limites de consommation de plus de 300 produits. Après les fruits et légumes en 2014, puis les biscuits, Intermarché lançait en 2016, une opération nationale "boîtes moches", pour vendre des conserves cabossées de plats cuisinés, légumes et foies gras. Et, pendant que les Gueules Cassées investissait les boucheries, les charcuteries et les boulangeries, le collectif sortait des frontières françaises, avec l’appui d’un fonds d'investissement, pour s’exporter dans près de 70 pays. En Italie, une loi « Normes pour limiter le gaspillage, pour l’usage conscient des ressources et le développement durable » a été proposée en 2016, pour compléter le Plan National de Prévention des Déchets adopté en 2013. Cette loi  encourage, entre autres,  le don de pain et le doggybag1. En Angleterre, au Japon, en Allemagne, aux États-Unis, la sensibilisation au gaspillage se développe et pas seulement dans l’alimentaire. Ainsi, les couteaux moches de la société Déglon ont été commercialisés en Allemagne.

POUR QUELQUES POTS DE PÂTE A TARTINER DE PLUS...

Au point que le New York Times recommandait « Save the Planet. Eat Ugly » ("Sauvez la planète, mangez moche"). La mobilisation antigaspi prend des formes multiples et semble s’installer durablement en France et dans le monde. Convoqués par Ségolène Royal, alors ministre de l’écologie, pour discuter de mesures contre le gaspillage, les enseignes de la grande distribution rappelaient que leurs magasins pratiquent couramment le don d’invendus à des associations. Mais cela est une autre histoire, que je vous raconterai dans une prochaine actu conso...

illustration Baptiste Daspet - Photos tous droits réservés


1. Un prochain article sera consacré à ce type d’initiatives en France et dans le monde



Signara

J'ai un profil LinkedIn, j'ai un profil Twitter, j'ai un profil Google+.. Je n'ai pas, par choix, créé de page Facebook .. de nombreux sujets m'intéressent que j’ai envie de partager

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits