POSIDONIE algue ou plante aquatique ?

Recrudescence sur nos plages ?

 
POSIDONIE algue ou plante aquatique ?

Au gré des marées, elles s’installent puis disparaissent subitement.

Vous les avez sûrement déjà croisés sur nos plages sous forme de rhizome d’herbe sèche (faisceau) ou de boule de couleur beige, appelée « aegagropile ».

Ce sont, en quelques sortes, nos pelotes des mers corses, crées par les vagues.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, ce ne sont pas des algues mais des plantes à fleurs aquatiques qui jouent un rôle capital dans l’écologie. (Leur taille peut atteindre plus de 80 cm de longueur).

FLEURS DE POSIDONIE

Admirez ces fleurs roses prises en photo, magique, n’est ce pas ? …

Une feuille a une durée de vie d’une demi-année

A quoi servent-elles ?

– l’oxygénation du milieu (Elle libère environ 20 litres d’oxygène par jour pour chaque m² d’herbier)

nurserie pour de nombreuses espèces aquatiques

– Elles consolident les fonds des côtes,

– Elles protègent les plages de l’érosion, plus particulièrement en hiver.

Pourquoi envahissent-elles nos plages ?

POSIDONIE algue ou plante aquatique ?

Ces dernières années, suite à la protection de l’espèce, la présence a tendance à augmenté.

Pour mémoire, la posidonie (Posidonia oceanica), cette plante marine endémique de Méditerranée, est présente sur 20 à 50% des fonds côtiers jusqu’à 50 mètres.

Protégée depuis 1988 seulement en France par arrêté ministériel.

Les herbiers à posidonies accueilleraient plus de 20% de la biodiversité méditerranéenne, forçant à les protéger pour une meilleure gestion du milieu marin méditerranéen.

Un mal pour un bien

POSIDONIE algue ou plante aquatique ?

Après ces brèves explications, nous comprenons mieux la protection de l’espèce, protégée par les conventions, en quête d’équilibre et de sauvegarde.

Ces herbiers de posidonies, comme par exemple, celui du Cap Corse, sont identifiés comme Habitat prioritaire au titre de Directive européenne de 1992 « Habitat, faune, flore ».

En France, elle est protégée par un arrêté ministériel du 19 juillet 1988.

Cet article vous a plu ?…

Maurel Dov

Ce que mes yeux vous racontent, à lire sans modération. Ces mots qui je l'espère vous feront voyager sur L'Ile de beauté Curieux, ne pas s'abstenir

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits