Pimp, par Iceberg Slim. La bible du ghetto.

Pimp, la bible du ghetto.

Une histoire vraie

Robert Beck, alias Iceberg Slim, raconte ici sa véritable histoire. Celle d'un jeune homme black, vivant à New-York, durant les sixties, dans le ghetto de Harlem, bien avant l'embourgeoisement.

A cette époque, au-delà de la 110ème rue, les artères abritent un enchevêtrement d'artères et de ruelles dures, abruptes, ou s'ébattent les plus pauvres des habitants black de la grosse pomme.

Parmi ces dépravés, Robert Beck va croiser des prostituées, et surtout, des macs. Époustouflé par le romantisme qui semble émané de ces personnages, et repéré par ces derniers pour son charme qui agit sur la gente féminine, il va trouver des mentors, et n'avoir de cesse que d'embrasser la carrière d'un Maquereau puissant et respecté, un Pimp.

Il va également trouvé la drogue qui lui convient: la cocaïne qui coule à flot dans le ghetto. Cette dernière développe son acuité, sa concentration, et surtout lui permet de garder un calme impressionnant, une froideur totale, quelles que soient les circonstances. D'où le surnom que la rue lui donnera bientôt: Iceberg Slim.

On navigue ici dans le ghetto, au milieu d'une vie crue, sensuelle, violente, que le jeune Beck trouve romantique, notamment à cause de l'élégance ostentatoire des macs, mais qui est en réalité très rude.

Le livre sent le suif, l'odeur des échelles métallisées collées aux immeubles de briques roses noircis qui permettent de fuir rapidement, l'humidité des terrains vagues. Le sexe cru, la drogue, la violence.

On y côtoie les pires personnages blacks, tirant parti de la misère environnante, les loques humaines les plus décaties, les personnages rompus aux ruses et aux agressions de rues pour quelques dollars, les putes, et les maquereaux, qui font obéir leurs cheptels à coups de cintres, et se livrent une concurrence sans merci.

Ce livre, l'auteur l'écrira en prison, comme le premier volet d'une trilogie du ghetto, avec Mama Black Widow, et Trick Baby, pour dénoncer l’énergie perdue à devenir un personnage néfaste auprès des jeunes blacks. Le succès immédiat de son roman lui vaudra une deuxième vie de personnage en vue, en tant qu'auteur, dans le domaine plus feutré de la littérature.

Pimp, traduit en plusieurs langues, deviendra rapidement la bible des jeunes des cités et des ghettos du monde entier. La description sans complaisance ni fioritures de la vie dans la zone, des rapports de force omniprésents, est unique. Le livre s'aborde à la fois comme un roman, et comme un témoignage.

A lire absolument, mais âmes sensibles et amateurs de bluettes, s'abstenir.

Boris Adelski

Parisien éternel, rédacteur web, auteur, banquier moderne travaillant pour des agences en ligne, passionné d’écriture, de littérature traditionnelle française et de polars américains. Auteur du roman noir : "Le Petit Prince du Val, genèse d'un tueur, paru chez Edilivre et disponible sur Edilivre.com, très prochainement sur Fnac.com, Amazon, Chapitre.com et les librairies partenaires. Boris Adelski a un pied bien ancré dans la vie quotidienne, et le cerveau dans les mots. Il est également blogueur et propose sur le Bad Blog Club, des découvertes de quartiers parisiens, des critiques littéraires, et des articles décrivant l'actualité sous un angle décalé. Ses jeux de mots truculents ne sont pas sans rappeler le style Stéphane de Groodt. Blog : www.badblogclub.com

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits