Origami des villes,

En pliure sur les trottoirs,

Comme un trace laissée par un Poucet gamin

Qui ne veut pas perdre son chemin,

Les papiers en art de fortune se laissent voir.


Ville rhabillée pour bal de la Cour des miracles

Sous un soleil radieux.

Les plus chanceux

Trouveront bonheur à leur gauche pied d’un obstacle

Nauséabond sur le pavé.

Les plus frileux passés

Prendront poudre d’escampette

Cherchant place nette

Et rares les acteurs

Qui joueront les éboueurs

Pour que la ville brille comme un sous neuf.


Origami des villes

Marque indélébile

De la vie qui s’expose

Puis repose

Et se décompose.


L.G.

Laetitia Gand

écrivain, chroniqueuse littéraire, rédactrice freelance laetitia.gand422@orange.fr http://le.comptoir.des.mots.over-blog.com/ http://laetitiagand.simplesite.com/434673763 http://leslecturesdelaeti.eklablog.com/

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits