Offrande

Dans la semi-pénombre,

un bâillement ;

le corps sur le drap froissé

dans sa nudité offerte,

rayons zébrant la peau claire.


Lèvres entrouvertes

dans une sensualité sans gène,

et l’œil dans une discrétion de sioux,

souffle comme en manque

et le trop plein qui enrichit la toile.


Mouvance suave du corps

les degrés en geyser,

peau contre le drap

dans un gémissement plaintif,

l'écartèlement des chairs

à la satisfaction.


Pouls, tam-tams en transe,

feu aux tempes,

perles sans coquillages

les secrets perdus à jamais

à la source naissante.


Retombée haletante et sereine.

pièce clarteuse et odorante.

Paupières closes. Paupières ouvertes,

dans la liberté de la brise douce.


Fenêtre au printemps.

Chant joyeux de la faune

criant la délivrance.


Au creux de la taie,

joue rose

contemplée

dans la retenue

et en gorge l'étouffée d'un cri bestial.


L.G.

Laetitia Gand

écrivain, chroniqueuse littéraire, rédactrice freelance laetitia.gand422@orange.fr http://le.comptoir.des.mots.over-blog.com/ http://laetitiagand.simplesite.com/434673763 http://leslecturesdelaeti.eklablog.com/

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits