Mort de R. Boulin, la saga judiciaire rebondit !

Cela fait presque 37 ans que Robert Boulin est mort.

Revenons un peu à l'histoire.  Robert Boulin, Ministre du travail de  Raymond Barre sous la présidence de Valéry Giscard d’Estaing est retrouvé mort dans 50 centimètres d’eau, dans un étang de la forêt de Rambouillet, dans les Yvelines, le 30 octobre 1979.

A l'époque, deux thèses circulaient. Les avis étaient partagés, certains étaient persuadés qu'il s'était noyé et d'autres qu'il avait été assassiné. Celle de l'assassinat est celle qui se développe, on parle même de complot, d'affaire d'Etat. Fabienne Boulin, sa fille, a toujours été convaincue que la mort de son père était due à un homicide.

L'homicide  ou le soi-disant suicide de Robert Boulin restera une énigme pendant des années.

Depuis  2015, le dossier est réouvert. Certains témoins sont entendus maintenant par le juge d'instruction alors qu'ils ne l'avaient pas été dans l'enquête initiale. "Normalement, les noyés ont le visage dans l’eau. Son visage n’était pas totalement hors de l’eau, mais aux quatre cinquièmes hors de l’eau", précise le médecin. "Sa tête était un peu sur le côté, le visage tourné vers la berge.Toute la tête n’était pas sous l’eau". Il se souvient également de l’état du visage.  "Il avait des ecchymoses", mais il avait également "des éraflures et le dos un peu bizarre, comme une bosse de buffle au niveau cervical bas". (1) Bien sûr,  des constatations qui ne sont pas du tout en rapport avec un suicide par noyade… Un autre souligne le fait que le Ministre était accompagné à bord de son véhicule de deux hommes trois heures avant sa mort. Ces différents témoignages apportent la preuve de la mise en scène du suicide de Robert Boulin et donc accréditent la thèse de l'homicide.

La bataille de Fabienne Boulin a permis la réouverture des dossiers. Il reste à faire parler les archives maintenant que  l'affaire est déclassée ainsi que  le secret-défense de tous les documents est levé.


Photo : Europe 1

(1) France Inter, 20 Minutes



Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits