Mon repère

Après mon auteur

Au ciel,

Après celui qui permet que les étoiles se constellent.

Sur terre,

C'est toi qui devins, oui qui fût Mon repère...

Sans toi ma belle, encore une fois dans mon intérieur, je me perds...

Tu me rendais stable...

Tu étais la seconde boussole de mon être.

Tu es magnifique en fait,

Trop belle même, peut-être...

Tu n'étais pas une fable,

Mais malgré tout tu t’es évaporé de ma vie comme un château de sable...

Dans la mer

Qu'est mon cœur tu devins le sable qui le sel.

Mon repère sur terre...

Par ton départ de mon cœur tu fusses la clé qui le scelle...

À mon âme comme le sel tu rajoutais du goût, de la force,

Mais il fallait bien que tu t’en ailles,

Toi une magnifique princesse,

Il fallait bien que sans toi je sois face à mes failles.

Sans toi ma boussole affective,

L'ancre de mon âme.

Sans me prévenir tu as disparu,

Je l'ai bien vue mais ne t'ai retenue,

Pour ton bonheur j'aurais finis par briser le pont moi-même,

Tu as disparue,

Il me semblait percevoir, ta silhouette, ton visage dans chaque rue...

Malgré tout j'ai continué le chemin,

J’ai souffert en silence...

Toi qui stabilisait mon cœur, toi ma boussole affective,

Une magnifique princesse,

Une sérénité sans précédent...

Mais je ne chercherais pas à te retrouver,

Je ne poursuivrai pas ce qui devint un mirage,

Une image du passé,

Construit ton cœur,

Construit ton avenir, mais de tout cœur... Trouve le bonheur,

Oui le bonheur intérieur et

Chasse t'es peurs...

Afin que tu puisses trouver de l'or et même quelques étoiles en essuyant tes larmes.

A toi celle qui fût mon second repère sur terre


Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits