Mc Morning

Elle est là, colonne vertébrale de la famille, entourée par une malicieuse marmaille, une jeune femme et deux hommes souriants. Droite et gracieuse, ses yeux noirs et maquillés sont posés tendrement sur les petits satellites en orbite autour d’elle.

Elle s’installe avec une douce gravité, les enfants l’imitent.

L’un des deux hommes s’active dans ce restaurant surmonté par un M géant. En anglais, après une certaine hésitation, il commande 9 jus de fruits et 9 Egg Mc Muffins.

La petite troupe se rafraîchit. Les voix se mêlent. Les sourires des enfants, même s’ils ne peuvent trouver d’écho dans celui de leur maman, caché par une burqa, rencontrent son regard où se lit un amour infini.

Puis les sandwichs arrivent.

Ces compagnons de samedis soirs qui jouent les prolongations se détaillent dans ma tête : buns moelleux, fromage fondant, œuf coulant et bacon croquant. Le rêve de tout oiseau de nuit, à la recherche de réconfort gourmand. Le rêve… qui s’interrompt au moment où l’un des enfants ouvre son emballage.

Face à ses innocentes papilles, une belle bande de bacon grillé frétille.

Que faire ? Que dire ? Crier ? Sauter sur l’enfant ? Sur le sandwich ? Tourner la tête ?.. Ne sachant pas trop, j’ai tout mélangé.

J’ai tourné la tête vers le jeune à l’anglais impeccable pour m’excuser de ce que j'allais dire, planté un œil dans ceux de l’enfant en disant « STOP » et l’autre dans ceux de la mère pour dire « tout va bien ».

Crispation générale. Forcément.

Une explication moins désordonnée plus tard, les 9 sandwiches regagnent le plateau, dans un silence de cathédrale, de mosquée... ou de Mc Do à 7 heures du matin.

Le Manager fait mine de ne pas comprendre, rapatrie les bad buns en cuisine et m’interpelle :

« Oh ça va hein, il faut d'mander quand on veut une recette spéciale ! Inutile d’être choqué. » Évidemment...

Quelques instants plus tard, 9 sandwichs se posent sèchement sur la table et des yeux noirs doucement sur moi. Je ne parle pas arabe, mais je crois que ces derniers ont dit quelque chose de gentil. Simplement.

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits