Manifestations en suspens


La manifestation du 28 juin contre la loi Travail va marquer la semaine. On parlera aussi de l'aéroport de Nantes et d'un report de la Marche des fiertés, prévue samedi.

En débat cette semaine et en action aussi : le projet d'aéroport de Notre-Dames-des-Landes (Loire-Atlantique), la loi Travail ou El Khomri ce mardi avec une nouvelle manifestation et la gay pride ou Marche des fiertés, qui doit se tenir samedi mais que le gouvernement souhaite reporter.

Manifestations en suspens

Nantes, c'est bien loin mais le référendum a eu lieu ce week-end dans le département de Loire-Atlantique (55% de « oui »). Et déjà Europe-Ecologe-Les-Verts s'y oppose. Le sénateur Ronan Dantec (EELV) déclare à Ouest-France :

« Le résultat est complexe. J’en tire trois conséquences : un, le 55 % de oui en Loire-Atlantique ne légitime pas ce projet à l’échelle du Grand Ouest ; deux, c’est un vote d’aubaine économique des communes du Nord du département ; trois, les communes proches de l’aéroport actuel ont préféré le non. »

Si le mouvement Nuit Debout de Nantes semble assoupi, les zadistes de Bretagne, qui occupent la zone du chantier futur et devront être expulsés, ont toujours été soutenus par les militants Nuit Debout de la place de la République, à Paris. La photo d'affiches est publiée par Nuit Debout Nantes, sur sa page, et signée Olli.

Manifestation statique ou en mouvement ?

L'événement majeur de la semaine sera la manifestation de mardi 28 juin à 14 heures, départ place de la Nation vers place d'Italie. « Trajet en attente d'une confirmation de la préfecture »,note le site Démosphère. On ne aurait mieux dire après l'obligation de manifester autour du bassin de l'Arsenal, la semaine dernière. Fera-t-on cette fois le tour de la place de la Nation ou osera-t-on renouveler cette formule qui avait bien fonctionné ? On apprenait lundi vers 9 heures que le trajet serait Bastille - place d'Italie.

Manifestations en suspens

Enfin, samedi 2 juillet à 14 heures doit avoir lieu la Marche des fiertés organisée par le mouvement LGBT (lesbiennes, gay, bi, trans). Des représentants du ministère de l'Intérieur ont rencontré la semaine dernière ceux de l'Inter-LGBT pour leur proposer un report. En cause : la sécurité d'un rassemblement de plusieurs dizaines de milliers de personnes de Montparnasse à Bastille. Après l'attentat d'Orlando et celui de Magnanville et surtout après avoir contraint une manifestation syndicale, il serait étonnant que cette marche reste à cette date.

Manifestations en suspens

Une "Pride de nuit" est prévue ce mardi 28 juin à 18h30, départ place Fontaine des Innocents (1er arrondissement), près des Halles. Elle est organisée par le Pôle radical de la marche des fiertés soutenu par différentes associations dont Act up, le Collectif 8 Mars Pour TouTEs, Acceptess-T, OUTrans, Femmes en Luttes 93, le STRASS (Syndicat du TRAvail Sexuel)... Une soirée de soutien a eu lieu samedi 25 juin à la Mutinerie, rue Saint-Martin.

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits