Magaret, la touriste à Bangkok [Thaïlande]

Margaret est partie il y a déjà huit jours de Schipold, l'aéroport d'Amsterdam. C'est sa copine de l'accueil qui l'a entraînée dans ce voyage organisé par le comité d'entreprise. Pas cher, et timé comme ses journées d'infirmière en hôpital public. Dès les premières minutes, elles sont projetées dans la fabrique de bijoux et c'est tout ce qu'elles verront de Bangkok à l'arrêt. Le guide leur demande combien elles ont dépensé et à sa moue désabusée, elles voient bien que ce n'est pas assez. L'arrêt au restaurant sur la route de Phuket est rapide : elles ont le choix entre la cafétéria de la tentaculaire station essence ou le restaurant buffet, si elles acceptent le supplément assez exorbitant pour le pays.

L'arrivée de nuit dans le village club de cette ville galvaudée du sud de la Thaïlande n'est pas très engageante pour cette fille toute simple, mais elle se raisonne. Demain sera un autre jour, et il est dans sa nature de voir le bon côté des choses.

Mais après 3 jours d'inertie, la seule plongée qu'elle ait pu essayer est dans le tourisme de masse. Les vraies séances de plongée sont au milieu des immondices et des fanfarons de tous poils. Elle n'a jamais pu se résoudre à se dire qu'au fond, ils ne sont pas si cons que ça.

Sa copine a rapidement adopté un mec sans passer cette fois par un .com, puis un autre, puis un moniteur…alors Margaret s'en va.

Ce matin, elle est montée dans un bus de ligne vers Bangkok, parce qu'elle ne prétend pas être autre chose qu'une touriste mais elle a besoin de donner un sens à tout ça.

Elle a trouvé une guesthouse sans prétention dans un quartier proche du Chao Praya où elle peut prendre le bateau le matin, et elle traîne en prenant son temps dans la maison et les splendides jardins de Jim Thomson, ou au Palais Royal où ce jeune couple lui a proposé de la prendre en photo après qu'elle l'ait fait pour eux.

Elle retrouvera quelques jours plus tard sa copine à l'aéroport, sans rancune. Elle a des milliers d'images avec elle, sa copine s'est enfin arrêtée sur un italien. C'est sûr, il va venir à Amsterdam. Elle sera déçue : l'exotisme ne résiste pas à l'hiver hollandais. C'est pas bien grave, tout ça…Marge a vaincu le cliché de la blonde seule en vacances.

Magaret, la touriste à Bangkok [Thaïlande]


Magaret, la touriste à Bangkok [Thaïlande]


Isabelle

Je joue à l'écrivain avec ces articles qui mêlent histoires et images et sont le reflet de mes émotions de voyages : mes RAW-TRIP STORIES. Les textes sont à considérer comme des fictions et, même s’ils sont inspirés par nos rencontres, nos ressentis, toute ressemblance avec une personne existante ou ayant existé ne serait, franchement, que pure coïncidence.

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits