Les voies sur berges rouvrent puis disparaîtront


Les voies sur berges, fermées depuis les inondations, rouvrent ce vendredi 10 juin dans l'après-midi. Mais l'enquête publique est ouverte aussi, qui conduira à leur fermeture définitive en septembre.

Fermées depuis vendredi dernier, à cause de la crue de la Seine, les voies sur berges ont émergé à nouveau et ont été nettoyées, les chaussées remises en état. Ce jeudi 10 juin, vers 15 heures, elles rouvrent à la circulation. Une décision attendue : le journal Le Parisien avait fait un test : la fermeture des Tuileries entraîne une prolongation de la durée du parcours jusqu'à 50 minutes, du Louvre à Bercy lorsqu'il faut 15 minutes en passant sur la rive.

De même, en entrant dans Paris par la porte Saint-Cloud et jusqu'à Bercy, sans utiliser la vue sur berge fermée, il faut 40 minutes. Ce, à moto donc en remontant les files à chaque feu rouge. Les rues, à voie unique ou à deux voies, sont restées très encombrées toute la semaine. Il faudra aussi désormais compter les après midi de match avec la présence des touristes, des supporteurs et des forces de l'ordre autour de la fan zone de la tour Eiffel.

L'enquête publique

La maire de Paris, Anne Hidalgo, avait annoncé sa volonté de fermer la voie sur berge rive droite aux véhicules. Le mercredi 8 juin, l'enquête publique a été ouverte. Elle s'achève le 8 juillet. Le site de la Ville de Paris permet de consulter les rapports, avis et conclusions de la commission d'enquête,. Ces documents peuvent être téléchargés. Ils sont aussi disponibles dans les mairies d'arrondissement. On peut y déposer ses commentaires, les opposants au projet y invitent ceux qui veulent conserver cet axe routier.

La zone qui sera rendue piétonne en septembre (en fait, dès l'ouverture de Paris-Plage, le 21 juillet) va de l'entrée du tunnel des Tuileries à la sortie du tunnel Henri-IV. Le trajet de Concorde à Bastille par les voies hautes sera plus difficile pendant la première année. Il faudra compter de 17 à 23 minutes selon une première estimation. La Mairie entend, dans un délai d'un an, y faire passer un tramway ou un bus rapide. L'idée de base est que les véhicules individuels occupent 77% des voies mais 7% des personnes transportées.

Souvenir : le projet de voie sur berge expliqué le 17 juillet 1964 (vidéo INA).

http://www.ina.fr/video/CAF93021786






Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits