Les secrets Swarovski

L’ombre de pureté se reflétant sur un lac salé s’avançait blonde dévoilée, les secrets de cristal brillait sur la surface des jaillissements éclatés, la source de créativité ouvrait des gorges profondes à toujours avoir soif de plus de beauté. Les rois traversaient les miroirs pour aller vers des horizons perdus, là où les âmes allaient trouver leur salut. La reine Balthazar aux silences de verre, venue d’une goutte de vermeil passagère, regardait s’éloigner encore meurtrie son étoile Swarosvki. Le temps se remontant poussiéreux à coups de pendules à quartz, les ateliers encore apprêtés gardaient en mémoire du limpide un ersatz. Les doigts d’argent aux cristaux fragiles, accrochaient aux cous de la liberté indocile, des pierres précieuses d’innocence qui prenaient aux parfums toute leurs fragrances. La vie se ciselait dans les mains des verriers, chaque jour pour se souvenir retentissait un cri, « Ouvre hier ! ». Le passé de lumière à l’œillade qui clignait sur des myriades de chatoiements cristallins, brûlait les rêves par les deux bouts pour en faire d’éternels bijoux. La porte de l’extrême se refermait sur la magnificence en état d’ébriété fraternelle, noyée tel un corps par les eaux salines de l’aurore, elle pleurait d’amour sur un jour de cristal à la douceur maternelle.

Photo Bruno Aveillan

Styliste haute couture Yiqin Ying

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits