Les réseaux sociaux, le fléau d'aujourd'hui

Bon, okay, qualifier les réseaux sociaux de "fléau" est peut-être extrême. Mais tu vas comprendre son utilisation avec mon point de vue sur la chose. Alors, restes bien jusqu'à la fin !

Un réseau social c'est quoi ?

Selon linternaute.fr, un réseau social est un site internet qui permet aux internautes de se créer une page personnelle afin de partager et d'échanger des informations, des photos ou des vidéos avec leur communauté d'amis et leur réseau de connaissances.

Aujourd'hui, on associe ce terme à celui des plus grands tels que Facebook, Instagram, Snapchat, Tiktok, Twitter et bien d'autres.

Pourtant, au début, le but premier de ces sites étaient de garder un contact avec nos proches. Mais maintenant, il s'agit d'accumuler le plus de likes, retweets, flammes ou encore des vues. Il y a aussi le fait qu'on se dévoile sur internet en oubliant les règles de sécurité élémentaires quand on navigue sur la toile et les réseaux.

Les avantages et inconvénients

En gardant le point de vue d'une simple utilisatrice de n'importe quel réseau social alors voici ce que ça donne.

Il s'agit de garder le contact avec la famille, les amis, les connaissances. Il y a aussi le fait de se tenir au courant de la vie d'autrui cela peut être notre ceux qu'on connait mais aussi des personnes qu'on ne connait pas (ou qu'on pense connaître).

Cependant, quand on cherche un emploi, notre possible supérieur peut chercher notre nom sur les réseaux sociaux et nous connaître sans même nous avoir déjà vu. Il peut se faire une idée de qui nous sommes en consultant nos pages, articles, likes, retweets et tout ce qu'on peut partager sur nos comptes personnels.

Il y a aussi le problème du revenge porn où des photos intimes envoyées par une personne à son amoureux(euse) sont postées pour nuire à l'autre quand le couple se sépare.

Les conséquences qui découlent de ces gestes anodins, qu'ils soient intentionnels ou accidentels, peuvent faire beaucoup de dégâts voire même tuer quelqu'un.

Nous tirons trop souvent des conclusions hâtives sur des personnes (qu'on les connaissent ou pas) et ces dernières peuvent là aussi faire beaucoup de mal aux concernées.

Qui n'a jamais passé des heures et des heures sur Facebook et compagnie câlé dans son lit ou son canapé ? Rien ne nous atteint et encore moins quand maman ou papa nous appelle pour mettre la table ou étendre le linge. Ce que je trouve de plus terrible c'est de parler à ses amis ou sa famille depuis une messagerie instantanée alors qu'ils se trouvent dans la même pièce, il n'y aucun son à part celui des notifications des smartphones.

La cybercriminialité n'est pas la chose la plus facile à arrêter car il suffit d'utiliser un logiciel qui détourne notre adresse de connexion internet pour ne pas être tracé et finalement ne jamais être inquiéter par la police. Ici, à part le revenge porn, je veux bien sûr parler de cyber harcèlement.

Là encore, cela peut faire des ravages et mener au suicide. (Si tu es concerné parles-en à un adulte que ce soit un parent ou un professeur voir l'infirmier(ère) scolaire. Tu n'as pas porté ce poids tout seul(e) ! )

Mon utilisation personnelle

Je me suis lassée de Facebook, que j'utilisais au lycée et sur lequel je publiais ma vie entière en toute innocence. Je n'y suis plus retourné malgré des anciennes tentatives car je me sentais oppressée.

Instagram était la vitrine de ma vie où je partageais des photos de mon bullet journal et mes études. Quelques fois il y avait des photos de paysages. Mais je l'utilisais surtout pour suivre mes chanteurs préférés. Je commentais et aimais leur publications pour me tenir au courant de leur vie. J'ai peu à peu trouvé malsain le fait que je les épiais (bien que leurs photos sont méticuleusement choisies avant d'être publiées) et les photos des corps sveltes et des modes de vie parfaits me rendaient malades. Je sentais que ça ne devenait plus du tout sain alors j'ai tout arrêté ! Et depuis, ça va mieux.

Twitter est l'un des réseaux que j'utilise pour garder le contact avec le monde ultra-connecté d'aujourd'hui. Je suis les mêmes personnes célèbres, je me tiens au courant de l'actualité (je n'ai pas la télévision), et je garde le contact avec mes correspondants. Oui, j'utilise Twitter comme des gens utilisent Facebook mais je ne retweete que ce qui me semble important. Je n'ai encore rien écrit.

Whatsapp est de plus en plus utilisé mais je compte le retirer une fois que j'aurai terminé tous les projets qui comptent sur Whatsapp. C'est là que je parle avec mes correspondants, garde le contact avec mes amis et ma famille et partage des photos et vidéos avec mes proches. Je n'écris jamais vraiment de statut et ne poste aucune photo à l'exception de ma photo de profil.

Pinterest est ma source d'inspiration où je trouve des idées pour mon bullet journal, je poste des épingles pour les relier à mes articles de blog, voire encore où je trouve des idées de tenues à porter au quotidien.

Linkedin est LE réseau social pour les professionnels. Je l'utilise pour garder le contact avec mon carnet d'adresse pro. J'y parle de moi et parle de ma scolarité ainsi que mes diplômes mais rien d'autres.

Discord est le réseau social que j'utiliserai à la place de Whatsapp quand j'aurai fini de l'utiliser. Je l'ai crée au début de ma formation et depuis je l'utilise juste pour garder un lien avec d'autres personnes. J'y parle formation, famille et.... c'est tout. Mais j'en dis pas énormément.

Se détacher, un point essentiel

Et là, tu vas me dire : "Mais c'est simple pour toi ! Tu as déjà commencer à ne plus les utiliser !". C'est vrai, mais tu ne dois pas oublier que ces réseaux ne révèlent que le bon ou mauvais côté de la vie des gens. Je ne parlerai pas en détails de ce mauvais côté mais j'entends par là la dépression, la scarification (là encore, tu n'es pas seul(e), j'ai traversé cette époque et ça ne résout rien. A la fin, tu auras juste des cicatrices pour toute la vie que tu regretteras pour toujours) voire encore les maladies comme l'anorexie, la boulimie ou autres cas.

Vouloir ne rien rater est une réaction qu'on a tous connu. Mais rafraîchir ta page toutes les 5 minutes pour voir les dernières nouvelles ne sert à rien à part à te rendre encore plus accro.

Il est nécessaire de se déconnecter de ce monde virtuel pour profiter du monde réel car on passera à côté de plein de choses. Le temps ne se rattrape pas. Seuls les regrets nous rattrapent.

Un dernier point : programmes tes publications pour ne plus passer des heures à regarder ton fil d'actualité !

Si jamais tu n'es toujours pas convaincu, regardes ta durée de visionnage de youtube dans tes paramètres de compte. Tu en seras surpris(e) ! Il existe aussi des applications pour mesurer le temps qu'on passe sur nos écrans (Stay Free , OffTime ou encore Instant).

Pour conclure, je sais parfaitement l'importance des réseaux sociaux qui ont dû émerger, il y a une quinzaine d'années. Il se peut que tu as fais des erreurs ou que tu ne sois pas sûre de vraiment vouloir installer tel ou tel réseau. J'en ai fais des erreurs, moi aussi.

Ce fléau ne risque pas de s'arrêter avec les transitions digitales des entreprises et autres. Mais ces relations qu'on tissent sont virtuelles et n'importe qui peut se cacher derrière un compte et prétendre être telle ou telle personne.

Aussi, je regarde la série "Connexions dangereuses" sur youtube qui retrace des mauvaises aventures qui sont liées aux réseaux sociaux. Elles peuvent bien finir et aussi mal finir. Sinon tu peux regarder Black mirror et réfléchir sur les différents thèmes abordés en les cherchant dans les scènes de ta vie. Ou encore la playlist "Dopamine" sur la chaine d'ARTE que j'aime beaucoup car c'est facile à comprendre (Instagram / Facebook / Snapchat / Twitter/ Youtube) !

J'espère que l'article n'était pas trop long ! N'hésites pas à me dire ce que tu en as pensé !

Xoxo Sarah

Crédits photos : Erik_Lucatero - Pixabay

Sarah H

J'aime parler de fictions comme de sujets plus sérieux. Hypersensible, je parle et écris avec mon coeur que ça plaise ou déplaise.

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits