Les poissons de la Méditerranée sont devenus gras

Tout le monde se doute pourquoi!

Une telle abondance de viande ne s’était plus vérifiée depuis que les nippons et les chinois sillonnent les mers avec leurs gros bateaux de pêche. L’écosystème sous marin était sérieusement menacé, les poissons maigrissaient à vue d’œil, affamés par la pêche sauvage, ou ballotés d’un point à l’autre des océans sans consideration pour leur équilibre physiologique.

Et voilà qu’alors qu’on parlait d’extinction pour le cas des poissons de la Méditerranée,  un flot incessant de viande a commencé à tomber du ciel… De la viande humaine en provenance de Lybie.

De la viande à peau noire et dents blanches, par milliers, tous les jours.

Fini le temps des vaches maigres, les poissons ont repris l’habitude de manger à leur faim, plusieurs repas par jour au debut, car ne sachant pas jusqu’à quand durerait ce luxe subit. Beaucoup ont pris du poids, certains ont souffert de problèmes liés au cholestérol, quelques uns sont morts de  crises cardiaques à cause d’une alimentation excessive sans exercices physiques. On a signalé des cas d’étouffement dû à la gloutonnerie. En un mot, les poissons se sont régalé jusqu’à satiété, et il en restait encore, et il en arrivait encore, encore et encore et encore, jusqu’à ce qu’ils n’en puissent plus. Certains poissons parlaient de miracle, et citaient les Evangiles en se souvenant de Jésus et de la multiplication des pains et des poissons. Du jamais vu!

Pour se protéger des maladies liées à l’excès de viande, les poissons ont adopté des regimes alimentaires amaigrissants.

Au sein de chaque famille de poissons, ou tribu ou clan, on se recommandait d’éviter de manger de la viande noire le lundi et le jeudi par exemple. Pour un autre clan, on mangeait seulement le matin, soit un repas par jour. Certains jeûnaient successivement pendant deux jours et recommençaient à manger le troisième jour. Des gymnases ont été crées, des courses de natation organisées pour garder la forme, car comme on le sait bien, tout excès nuit.

Des greniers ont été construits pour stocker des réserves en cas de future pénurie…Il a fallu en construire de plus grands car le flot de viande venu du ciel ne cessait pas. Les aînés des poissons sont morts ou ont été capturés par des bateaux de pêche, mais ils ont pris soin auparavant de léguer leur vaste héritage à leurs rejetons devenus les gardiens des greniers à viande noire. C’est ainsi que, en attendant la pénurie, ils se nourrissent grâce à celle tombée du ciel.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Les poissons de la Méditerranée sont repus, les pauvres migrants hurlent leur désespoir sous le regard d’un monde cruellement indifférent.


Régine

Journaliste freelance

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits