Les paramètres conditionnant la probabilité de trouver l'amour sur Internet

Cet article vient compléter celui-ci : L'amour en équation : la probabilité de trouver l'âme-soeur sur un site de rencontre

Dans un site de rencontre, sur Internet, la probabilité de former un couple avec une autre personne dépend directement des critères de sélection. C'est ce que j'ai observé.

Concrètement, lorsque les critères de sélection permettent un ensemble qui soit compatible pour deux personnes selon le fameux adage "Qui se ressemble s'assemble", alors il est probable qu'un couple se forme.

Voici les critères de sélection concernés, énumérés séparément avec leur valeur probabiliste :

  • Le genre : homme (69,6%) ou femme (30,4%).
  • Les croyances : 38% d'athées ou agnostiques, 62% de croyants.
  • L'état civil : 91% de célibataires, 9% étant marié(es) ou en relation. Il est plus probable que deux personnes non déjà engagés avec quelqu'un l'un et l'autre puisse former un couple.
  • L'âge.
  • L'orientation sexuelle : 0,96% d'hétérosexuel(le)s, 1,43% de gays et 2,09% de bissexuel(le)s.
  • La région en France. Un couple a davantage de chance de se créer si les deux personnes ne sont pas trop distantes entre elles.
  • La raison pour laquelle la personne est inscrite sur le site de rencontre : recherche sérieuse (le grand amour), recherche pour amitié, ou recherche pour des histoires sans lendemain. Il est possible que deux amis puisse former un couple amoureux, et la probabilité est plus faible si deux personnes aimant régulièrement les histoires sans lendemain puisse tomber amoureux l'un envers l'autre.

Le calcul probabiliste prenant en compte tous ces paramètres indique que pour les inscrits français dans le site de rencontre, et quand la différence d'âge moyenne est de 8 ans, alors la probabilité atteint environ 1 chance sur 25 pour que deux personnes se contactant dans le même site de rencontre forment finalement un couple. C'est ce qui est effectivement observé.



© 2016 Philip Tchelovek

Est définie comme contrefaçon toute reproduction, représentation ou diffusion, par quelque moyen que ce soit, d'une œuvre de l'esprit en violation des droits de l'auteur, tels qu'ils sont définis et réglementés par la loi (Code de la Propriété Intellectuelle, art. L. 335-3). La violation des droits d’auteurs est constitutive du délit de contrefaçon puni d’une peine de 300 000 euros d’amende et de 3 ans d’emprisonnement (CPI, art. L. 335-2 s.).

Philip Tchelovek

Blogueur scientifique. Présent sur Skõp depuis le 19/03/2016. Articles sous copyright, mais vous pouvez partager les URL librement.

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits