Les caves de Reuilly : “Vini, Vidi, Bibi”

Quand ça bouchonne à Paris, ça débouchonne aux Caves de Reuilly ! Comme son nom ne l’indique pas, l’enseigne du douzième est aussi un bar à vin. Son parti pris ? Du vin bio, naturel et sain, accompagné ou pas de planches, toujours servi par un accueil sérieux et souriant.

Coincée entre un institut de beauté et une pharmacie, la petite enseigne bordeaux aux couleurs de la vigne ne paie pas de mine. Et pourtant… les Caves de Reuilly sont une taverne d’Alibaba. Un vrai repère du douzième. Discrètes, à l’image de Pierre, le jeune gérant, et de ses acolytes, elles recèlent de petites pépites authentiques, car la majorité des vins y sont issus de l’agriculture biologique et biodynamique. Donc naturellement vinifiés. En d’autres termes, qu’il soit rouge, rosé ou blanc, le vin supposé “tranquille”, comme on dit dans le jargon pro, est pétillant. “Comme les producteurs de vin naturel utilisent peu ou pas de sulfites, le gaz carbonique naturel remplace le dioxyde de souffre dans son rôle d’antioxydant”, explique le caviste passionné et patient. Preuve s’il en est de la démarche qualitative recherchée par la maison. “Notre volonté est de proposer des vins transparents et sains, dont les clients connaissent les constituants. Ils sont produits par des artisans vignerons indépendants, dans le respect du consommateur et de l’environnement avec un résultat gustatif au rendez-vous.”

K-libre, Boit-sans-soif, .G… on hésite

Parmi les 500 références de la boutique, des spiritueux et des vins donc, de “petits producteurs récoltants soucieux de mettre en valeur leur terroir et de le respecter” avec parfois des noms rigolos : K-libre, Boit-sans-soif, .G… Dans la multitude de régions françaises représentées -toutes en fait- Pierre précise qu’on trouve “la plus grande sélection de vins corses à Paris. On en propose environ 30 références au moment de la soirée corse en mai, une quinzaine à l’année. Torraccia, Giudicelli, U Stiliccionu, Clos Signadore…, l’Île de Beauté possède de grands vins dans les trois couleurs.” Et pour se la jouer « 100% local », Pierre a notamment sélectionné des bières artisanales de brasseries bagnoletaise (La Baleine) et montreuilloise (Deck & Donohue). Un héritage de ses expériences professionnelles passées dans le tourisme alternatif à Paris ?

Où l’on sert aussi de beaux vers…

Après le contenu, le contenant : un intérieur tout en longueur boisé, décontracté et chaleureux. Et au milieu trône un tonneau, histoire de prendre un peu de hauteur avec vue plongeante sur océan de bouteilles.

Au fond, un petit espace plus confidentiel pour passer un moment intime entre amoureux ou entre potes. Aux beaux jours, une vaste terrasse dressée sur la contre-allée arborée du boulevard de Reuilly, réjouit une clientèle variée. L’esprit village qui l’anime en soirée doit aussi beaucoup à l’accueil des trois trentenaires, les deux Pierre et Xavier. Titulaires d'un certificat de qualification professionnelle caviste, ils ont l’enthousiasme contagieux et savent accompagner leurs clients dans leur choix, leur servant parfois au passage du “vin au vers”. Le coup de coeur de Pierre revient au Moque-Souris. Un Anjou 2014 au chenin blanc pour cépage qu’il vient de rentrer. “Son élevage en bio dynamie lui donne de la minéralité. Et donc des touches salines. Ce vin est fin. Il sent la fleur et a un nez complexe. On apprécie ce vigneron qui fait ce que sa vigne lui donne, sans la faire pisser, c’est-à-dire sans chercher à obtenir le rendement maximal aux dépens de la qualité du vin”. Une façon de respecter la terre et de cultiver un certain art de vivre. Quant aux prix, ils sont comme les cavistes : tout doux. A emporter ou sur place, les tarifs sont les mêmes, sauf exception. Autrement dit : pas de droit de bouchon ! Et encore une démarche assez unique à Paris. Alors c’est le moment d’aller charger les canons ou de profiter de la prochaine dégustation calée jeudi 22 septembre dès  17 heures !


+Net : www.lescavesdereuilly.fr

11, boulevard de Reuilly, 75012 Paris, tél : 01 43 47 10 39.

Anne LOCQUENEAUX

Journaliste de profession, l'écriture a toujours été la force qui me meut, comme le jeu avec les mots et l'émotion. Adepte des exercices de style, je connais aussi Paris comme ma poche et comme personne. De l'île de la Réunion à l'île-de-France, “Diversité, c'est ma devise”. Et parce que la proximité, ça me plaît, je me suis fixée comme mission passion l'exploration de ce terrain de jeu géant qu'est le monde avec Vous, ô frères humains.

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits