Les aliments bonne santé (2) : Le poireau

Le poireau ou allium porrum, un ami pour le corps !

Dans la série des aliments "bonne santé", après vous avoir parlé précédemment de l’Ail, je vous présente le Poireau, un allié de taille. Il est l’un des légumes le plus populaire, et on le trouve tout au long de l’année sur les étalages des marchés et autres magasins ayant un rayon de fruits et légumes. La consommation du poireau est très répandue, toutefois peu connaissent en réalité ses bienfaits, vertus incontestables et reconnues depuis la nuit des temps. A l’origine le poireau nous viendrait du Moyen-Orient, les Romains, les Égyptiens ainsi que les Grecs en étaient adeptes.

Ce légume est riche en vitamines, fibres et minéraux. Il fait partie de la même famille que l’ail et l’oignon, entre autres, ses composés sulfurés ainsi que ses antioxydants auraient des effets protecteurs pour notre organisme, limitant les risques cardiovasculaires. Il aiderait à lutter contre certains cancers et/ou certaines maladies chroniques. C’est ce que démontreraient plusieurs études épidémiologiques. Les composés soufrés se révèlent, tout comme pour l’ail, l’oignon et autres alliacés, lorsqu’il est coupé, écrasé ou encore broyé. Ce sont eux qui protègeraient nos cellules en prévenant le développement de certaines maladies. Quant aux antioxydants que contient le poireau, nous retiendrons les flavonoïdes ainsi que les caroténoïdes, des saponines et sapogénines.

Concernant les flavonoïdes, ce sont les feuilles vert foncé qui en concentreraient les quantités les plus importantes. Les caroténoïdes, bêta-carotène, est important dans ce légume, néanmoins il en contient bien moins que la carotte, bien que ses quantités demeurent intéressantes. Les saponines et les sapogénines auraient des propriétés antifongiques, voire anti-cancer, mais les études n’ont pas permis de tirer de réelles conclusions à leurs propos sur la santé humaine, bien qu’elles aient mis en avant la capacité de réduire le cholestérol sanguin de l’animal. La partie verte de ses feuilles compte aussi du sélénium, des vitamines C et E. La partie blanche est riche en pectine aidant à faire baisser le cholestérol.

En termes de vitamines, le poireau cru (car cuit il perd une importante partie de ses propriétés) contient de la vitamine : A, B6, B9, B1, B2, C, K. Il possède également du potassium, du calcium, du cuivre, du fer, du phosphore, du manganèse. D’où sa présence fréquente dans les régimes alimentaires.

Cru, il présente pour 50 grammes environ : 29 calories, 0,7 g de protéines, 6,7 g de glucides, 0,1 g de lipides, 1,3 g de fibres alimentaires.

Lorsqu’il est bouilli, il donne : 17 calories, 0,5 g de protéines, 4,2 g de glucides, 0,1 g de lipides, 0,5 g de fibres alimentaires.

Les bienfaits du poireau sur la santé

Il serait très actif contre les inflammations aigües et/ou chroniques des voies respiratoires, lutterait contre les extinctions de voix, l’enrouement, la toux, les pharyngites et autres trachéites… En cataplasme calmant, nos grands-mères en faisaient souvent, il serait efficace contre les furoncles, les angines, le gonflement goutteux articulaires… En cataplasme chaud, il agirait pour calmer les lumbagos en utilisant ses feuilles bouillies en les appliquant sur les zones douloureuses jusqu’à refroidissement. Il embellirait le visage en faisant disparaître rougeurs et boutons. De même, il permettrait de soulager les piqûres d’insectes. Un cataplasme avec 1 feuille de poireau cuite et tiède appliqué sur un panaris le soignerait de manière efficace (opération à répéter plusieurs fois en cas de besoin). Ce légume serait aussi très bon pour soigner les cors aux pieds. Ceux qui en ont savent à quel point ce peut être douloureux. Dans ce cas, il faut faire tremper 1 feuille de poireau dans du vinaigre durant 2 heures. Appliquer ensuite directement sur le cor toute une nuit. Opération à effectuer jusqu’à disparition.

Il entre dans la composition de bien des plats, des mets, le plus souvent cuit. Cependant, il peut aussi être consommé en salade. Mais, saviez-vous qu’il renferme de fabuleuses vertus en sirop, en bouillon et en utilisation externe ?

Pour faire un sirop de poireaux, par exemple, il vous faut faire cuire 15 grammes de feuilles de poireaux dans 1 litre d’eau durant 30 minutes. Filtrez en pressant bien les feuilles. Au jus obtenu, ajoutez 2 bonnes cuillères à soupe de miel. Conservez cette préparation dans un flacon en verre et consommez 1 cuillère à café 3 fois par jour. Ce sirop serait efficace contre les inflammations respiratoires. Sous forme de bouillon à boire comme une tisane, il est intéressant pour ses propriétés diurétiques de par sa faible teneur en sodium. Par ailleurs, utilisé en décoction, il offrirait l’avantage de donner de beaux reflets aux cheveux bruns. Le poireau étant laxatif, il serait idéal pour combattre la constipation. En manger souvent favoriserait le transit intestinal. Son taux de potassium en fait un allié en cas d’hypertension artérielle.

Dans tous les cas, ce légume est non seulement bon pour la santé, mais aussi idéalement peu calorique. Il est bon pour le transit, la circulation sanguine, la tension, les infections urinaires, en gargarisme avec le bouillon contre les maux de gorge. Il est bon pour le teint, les cheveux, contre les rougeurs et les boutons, éruptions cutanées. Et tous les effets décrits plus haut.

Quelques précautions…

En cas d’allergie à un légume faisant partie des alliacées, il serait probablement judicieux d’éviter le poireau faisant lui aussi partie de cette famille, dans la mesure où l’allergie pourrait être due à un composé allergène commun à d’autres aliments de cette même famille. En cas de calculs urinaires, mieux vaudrait demander l’avis de sont médecin pour éviter des désagréments dus à l’effet diurétique du poireau.

Attention, cet article détaille quelques vertus potentiellement intéressantes du poireau pour la santé, néanmoins il ne se substitut pas à un avis médical quel qu’il soit, il n’exempte donc pas de consulter son médecin en cas de problème de santé.

La suite de cette série, Aliments "bonne santé" prochainement…

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ?

MB


Marie Barrillon

Auteur de 10 ouvrages publiés dont - La vie est parfois une surprise, pour mon dernier roman, et chroniqueuse de livres pour mon blog, écrivain public et rédactrice web en parallèle, l'écriture (tout comme la lecture) est un besoin quasi viscéral, et en tout cas insatiable. Venez rejoindre la communauté à travers un groupe de partage sur FB : https://www.facebook.com/groups/LesInfosDeSkop/

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits