Les activités extraprofessionnelles ou comment supporter le reste de la semaine

C'est en commençant à travailler que je me suis fait une réflexion. Lors de notre scolarité, il est sans arrêt question des activités extrascolaires : le fameux mercredi après-midi de judo, de danse, de cours de guitare ou de peinture. Il est établi que les enfants ont besoin de ces activités pour se dépenser, assouvir leur curiosité, développer leur créativité etc. Or, une fois dans la vie active, on ne parle plus d'activités "extraprofessionnelles". Je doute que l'on ait atteint le summum de la perfection concernant la créativité.

Bien plus qu'une ligne de CV, les activités extraprofessionnelles sont à mon sens vitales. L'on a pris conscience que le rythme métro-boulot-dodo était aliénant. Mais comment en sortir ? Comment supporter chaque semaine un travail qui ne nous épanouit pas ou plus (si l'on n'a pas la possibilité d'en changer) ? On a tous connu des périodes de vide total dans son travail. Des périodes où l'on a l'impression que ce que l'on fait ne sert à rien, alors même que l'on est débordé et qu'on ne sait plus où donner de la tête (les deux sensations sont possibles simultanément je vous assure!).

Vous passez votre vie au travail ? Certains matins, vous pénétrez sur votre lieu de travail et vous avez l'impression de ne pas être parti la veille ?

Une activité extérieure sera assurément bénéfique. 

- Un sport. Un sport d'équipe, un sport de combat, du running, de la randonnée, de la danse...

- L'apprentissage d'un instrument de musique.

- Une activité artistique. De la sculpture sur bois, de la peinture à l'aquarelle, du théâtre...

- Du jardinage.

C'est souvent le moyen de rencontrer de nouvelles personnes, créer de nouvelles amitiés, se redécouvrir soi-même.

A la suite d'une rupture amoureuse, une activité telle que la menuiserie m'a permise de me reconstruire. Ce n'était pas simplement des meubles que je fabriquais, c'était ma confiance en moi qu'il fallait remettre sur pieds, c'était me redonner de la valeur, me fixer des objectifs, les atteindre et être fière de moi à nouveau. 


Alors, n'hésitez pas ! Après le boulot, allez prendre un cours de tango argentin.




Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits