Le signal «wow!»

Dans l’Ohio, en août 1977, Jerry Ehman, un astrophysicien américain, balaie l’espace à la recherche d’un message ou d’un quelconque signal envoyé par une intelligence extraterrestre.

A 23 h 16 min 1 s très précisément, Jerry Ehman n’en croit pas ses oreilles. Le radiotélescope de l’université d’Etat de l’Ohio pointé en direction de la constellation du Sagittaire enregistre pendant 72 secondes un son d’une intensité relativement forte. Le signal ne provient pas de la porte d’à côté et est difficilement localisable. Et pour cause, la distance entre la Terre et la constellation du Sagittaire est d’environ 120 années-lumière. Une belle randonnée.

L’appareil capte ce que tout radioastronome rêve de capter. Un signal à la puissance suffisamment forte pour se détacher de ce que capte habituellement un télescope à l’écoute. Jerry Ehman s’exclame alors : « wow ! ». Il note cette onomatopée sur la marge du relevé imprimé de son radiotélescope. Cette fameuse exclamation donnera son nom au signal.

Encore sous l’effet de la surprise, Jerry Ehman tente de localiser de nouveau le signal. Mais après ces 72 secondes, plus rien. Il semble que le signal provenant de la constellation du Sagittaire s’est tût à jamais.

Ce que Jerry Ehman a capté restera dans les annales même si la nature du signal ainsi que l’endroit exact d’où il provient n’ont jamais été éclaircis réellement. L’hypothèse d’une comète émettant un taux d’hydrogène élevé dans la direction où le télescope pointait en 1977 a été évoquée quelques années plus tard. Cette hypothèse a aussi sa part d’ombre et ne résout pas de façon satisfaisante l’énigme du signal « Wow ! ».

L’existence d’une vie extraterrestre n’est pas sans soulever de nombreuses questions. Ce qui nous oblige à présent à parler du paradoxe de Fermi. Prix Nobel en 1938, le physicien italien Enrico Fermi, à table avec des collègues, se demande où sont les extraterrestres s’ils existent. Nous sommes ici en 1950. En effet, pourquoi l'humanité n'a jamais relevé de trace de civilisations extraterrestres ? Enrico Fermi continu en disant que le Soleil est plus jeune que beaucoup d'étoiles de notre galaxie. Pour lui, des civilisations plus avancées auraient dû naître autour de ces soleils plus anciens. Il énonce son paradoxe de cette façon : « S’il y avait des civilisations extraterrestres, leurs représentants devraient être déjà chez nous. Où sont-ils donc ? »

On peut répondre de diverses manières au paradoxe de Fermi. Tout d’abord, on peut se positionner en disant que les extraterrestres existent mais que pour eux voyager vers nous est impossible au regard de leur technologie, par exemple.

On peut postuler tout simplement que les extraterrestres n’existent pas, que nous sommes les seuls dans l’univers.

Ou encore, on peut dire que les extraterrestres existent et qu’ils nous visitent sans que l’on s’en aperçoive.

Aussi, une civilisation extraterrestre, pour diverses raisons, pourrait être très réticente à vouloir communiquer.

Mais alors que faut-il penser des extraterrestres ? Au bout du compte, existent-t-ils oui ou non ? Pour être franc, nous n’en savons rien.

Par contre, on peut se poser également une autre question. La croyance dans le phénomène OVNI ou dans les extraterrestres technologiquement évolués ne serait-elle pas une croyance qui se substituerait à la croyance en Dieu ? On peut considérer que les croyances de l’humanité, et encore ce n’est pas sûr, disons en apparence, ont changées au fil du temps. Cependant, une croyance du type extraterrestre est différente de la croyance en Dieu. Car d’un point de vue purement humain, on ne voit pas quelle transcendance intrinsèque contient l’existence d’une civilisation extraterrestre. A contrario, Dieu comme principe de toute chose, contient pour le croyant une dimension transcendantale indéniable. Il semble donc que la croyance dans le phénomène OVNI ou dans les extraterrestres technologiquement évolués comme substitut à la croyance en Dieu n’est pas philosophiquement recevable. En d’autres termes, la nature même de ces deux croyances est différente.

Après ça, vous allez me dire que nous ne sommes toujours pas plus avancés. C’est vrai. Mais ces questions sont de réelles questions qui doivent faire l’objet d’une analyse rigoureuse. Il n’y a rien de pire que de traiter une interrogation par du mépris ou du snobisme. Les opinions sur le sujet des extraterrestres sont diverses. Chacun peut se forger la sienne. Et puis surtout, comme vous le savez, la curiosité n’est pas un vilain défaut.


HAYDEN STAPNER

J'aime écrire. J'aime, plus que de raison.

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits