Le Napoléon de Sainte-Hélène revient hanter les Invalides


C'est une exposition à voir avant le 24 juillet au Musée de l'Armée, à Paris : les objets qui ont constitué le décor familier de l'ex-Empereur, durant son exil à Sainte-Hélène.

Le Napoléon de Sainte-Hélène revient hanter les Invalides

Le lit de l'Empereur, sa vaisselle, son chapeau... Tout un monde, celui des derniers jours de Napoléon Bonaparte, après sa reddition aux forces anglaises en l'île d'Aix (Charente-Maritime) et se soit embarqué sur le Bellerophon, le 15 juillet 1815. Il fut d'abord emmené à Portsmouth (Royaume-Uni) puis transféré sur le Northumberland le 7 août 1815. Il découvre Saint-Hélène le 15 octobre 1815. Il y meurt le 5 mai 1821. Un peu plus de cinq ans d'exil.

On découvrira la salle à manger, la chambre de l'Empereur déchu, prisonnier de la maison de Lockwood (devenue territoire français grâce à un don de la reine Victoria), sa bibliothèque, sa table de billard, sa baignoire. Environ 240 œuvres d'art, objets de mobilier, sont présentés ici.

Pratique

Tous les jours de 10h à 18h. Nocturnes le mardi jusqu'à 21h.

Tarif

Billet exposition temporaire : 8,5 €

Billet couplé musée et exposition : 12 €

Groupe (plus de 10 personnes) : 7,5€

Gratuit : moins de 18 ans, demandeurs d'emploi et bénéficiaires des minima sociaux (justificatif de moins de 6 mois), les visiteurs handicapés (un accompagnateur gratuit), les journalistes, les membres de l'ICOM et l'ICOMOS, les détenteurs du Paris Museum Pass, les personnels civils du ministère de la Défense, les militaires français, les militaires étrangers (en uniforme).

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits