« Le manuscrit inachevé » – Franck Thilliez.

« Le manuscrit inachevé » – Franck Thilliez.

L’histoire ? Difficile à résumer en quelques mots sans trop vous en dire. Alors, une fois n’est pas coutume, je vous partage la 4e de couverture (promis, ça ne deviendra pas une habitude) :

« Aux alentours de Grenoble, un jeune a fini sa trajectoire dans un ravin. Dans son coffre, le corps d’une femme. À la station-service où a été vue le conducteur, la vidéosurveillance est claire : l’homme n’est pas le propriétaire du véhicule.

Léane Morgan et Enaël Miraure sont une seule et même personne. L’institutrice reconvertie en reine du thriller a toujours tenu sa vie privée secrète : un mariage dont il ne reste rien sauf un lieu, « l’inspirante », villa posée au bord des dunes de la Côte d’Opale, et le traumatisme de l’enlèvement de sa fille Sarah. L’agression soudaine de son mari va faire resurgir le pire…

Dans le vent, le sable et le brouillard, une question parmi d’autres se pose : vers qui et vers quoi se tourner quand l’unique vérité est que tout vous devient étranger ? »

ÉNIGMATIQUE, DÉSTABILISANT, CAPTIVANT

Résumé en un mot : magistral. Ce thriller a tout pour lui. Nous sommes sur un véritable coup de cœur (le dernier étant « l’invisible » de Robert Pobi, j’avais d’ailleurs rédigé une chronique sur cette pépite).

Comme prévu, les premiers chapitres donnent le ton. Le lecteur est en immersion totale dans l’univers de prédilection de l’auteur. Entre la Côte d’Opale et la Drôme, le décor est planté, je suis déjà transportée. Des descriptions précises sans pour autant être lourdes, elles sont un des points forts de ce récit.

Le thriller a bien d’autres atouts. À commencer par cette mise en abyme savamment développée. Le risque de s’y perdre était présent, mais ça n’a pas été le cas – pour moi. Tout est d’une fluidité autant désarmante qu’époustouflante, comme un tapis rouge qui se déroule à nos pieds. Notons également avec quelle habileté il nous parle de la mémoire. De l’amnésie à l’hypermnésie, cette faculté est explorée, sans pour autant perdre le lecteur avec des termes techniques.

À la lecture de la dernière page, j’étais stupéfaite. Ce n’était absolument pas possible que ce soit la fin, pas comme ça. Je n’avais pas la réponse à 3/4 de mes questions. Beaucoup trop impatiente à l’idée de tout savoir, j’ai sauté sur mon ordinateur à la recherche de solutions. Internet est un outil magique pour ça, et je me doutais que d’autres lecteurs avaient réussi à décrypter les indices.

J’avais quelques vagues doutes, sans pouvoir apporter de justifications, juste des intuitions. Tous les indices étaient là, mais je suis passée à côté, prise au piège par de fausses pistes. J’aurais pu faire partie des frustrés, mais je n’ai pas été déçue une seule seconde. J’avais pris des notes, essayée de trouver une logique à tout ça sans tout trouver. Objectif atteint.

Ce thriller a été écrit d’une main de maître, chaque détail ayant été travaillé avec beaucoup de soin. Et c’est ce que j’ai particulièrement aimé. En dehors du travail d’écriture, il faut reconnaître l’ingéniosité de Franck Thilliez. Ce n’est pas le seul auteur à qui l’on peut reconnaître cette qualité, mais ils se font rare en France.

Quant aux personnages, mention particulière pour Vic Altran, le plus abouti de ce roman. Flic quinquagénaire, pas vraiment bavard, atteint d’hypermnésie. Cet atout pervers de retenir absolument tout, a fait de lui un homme un peu perdu, oubliant les événements importants de sa vie, mais un excellent policier. Le lecteur compatit, s’attache forcément. Ce qui n’a pas été le cas pour tous les personnages, notamment pour Léane Morgan. Écrivain à succès bouleversée par la disparition de sa fille 4 ans auparavant, elle est indéniablement la protagoniste principale de cette histoire. Pourtant, j’ai trouvé chez elle une certaine froideur, un détachement pour les événements qu’elle vivait, je n’ai pas vraiment réussi à la cerner, me manquant ce petit quelque chose qui fait la différence.

Pour conclure, un thriller maitrisé de bout en bout, haletant, dont le dénouement tient toutes ses promesses. Cela faisait des semaines que je n’avais pas pris le temps de m’évader, je ne pouvais pas rêver meilleur retour !

Petit + : Le manuscrit inachevé est un livre indépendant, vous pouvez donc le lire même si vous n’avez pas lu les autres livres de l’auteur.

Disponible dans nos librairies aux Éditions Fleuve Noir (et Pocket), ce thriller ravira les adeptes d’énigmes et de mystères 🙂

Et vous, vous l’avez déjà lu ? Dites-moi tout sur Nonobstantine ;) 

Nonobstantine

Blogueuse littéraire Bêta-lectrice / correctrice

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits