Le loup, pas si méchant que ça !

Je suis l’ancêtre du chien domestique, proche du Berger Allemand. Je suis un canidé sauvage et mon nom scientifique est Canis Lupus. De par mes caractéristiques et mon allure général, je fais peur et je dérange. Qui suis-je ? Je suis le loup...

Exterminé par l’homme, mon plus grand ennemi, je suis revenu naturellement sur le sol Français. Ne fuyez pas, je ne suis pas aussi dangereux que la légende veut bien le raconter. Les légendes inventées par les adultes pour faire peur aux enfants ne sont que des racontars !

Protégé depuis 1974, je continue de provoquer des polémiques. Ma présence semble gêner les hommes. La preuve, plus de 15 loups ont été empoisonnés, jusque dans le Parc National du Mercantour.

Si vous en avez l’occasion, je vous conseille d'ailleurs de vous rendre dans cet espace magnifique en pleine nature. Vous découvrirez de près mes congénères les loups, mieux que des images à la télévision. J’y suis allé deux fois en famille, avec des souvenirs plein la tête. Voici les coordonnées : Les loups du Gévaudan, Sainte-Lucie, 48100 Saint-Léger-de-Peyre.

Vous pourrez apercevoir des loups d’Europe, de Pologne, du Canada, d’Arctiques, de Sibérie et de Mongolie, le tout dans un environnement authentique. Il faut dire que La Lozère n'est pas avare dans la diversité de paysage. Les terres de l’Aubrac, les sinuosités de la Vallée du Lot, les pentes du Mont Lozère, les grands espaces des Causses, les Gorges du Tarn et de la Jonte, sans oublier les terres escarpées des Cévennes. Avec, en prime, des effluves de thym et de lavande.

Cet animal traîne derrière lui une mauvaise réputation, à tord. Les enfants en ont peur et les adultes prennent un malin plaisir à rapporter n’importe quoi à son sujet. On peut remercier "le petit chaperon rouge", pour sa propagande sur le loup qui dévore une grand-mère et une fillette dans un conte.

Mais surtout, il est en concurrence avec les chasseurs (qui ne pensent qu'à les abattre). Il est aussi l'ennemi des éleveurs de troupeaux. Pourtant, le loup n’est pas le seul danger qui menace les brebis. Elles meurent dans de nombreuses autres circonstances : au cours d’épidémies, de la foudre, de chutes de pierres ou d’attaques de chiens errants. Il faut savoir que les éleveurs reçoivent une indemnité pour chaque bête tuée. La meilleure façon de protéger les troupeaux consiste à mettre des clôtures et à utiliser des chiens de berger de type patou. La présence de l’homme fait aussi partie de l'arsenal de protection. Je ne pense pas que tous les bergers utilisent ces solutions ? Dommage !

Au fil de mes recherches sur le sujet, j'ai pu constater que la cohabitation se passe en intelligence et en harmonie dans certains Pays, l’Italie par exemple. Alors pourquoi pas chez-nous, on pourrait se poser la question ?

Une récente étude montre que la réhabilitation du loup gris a énormément profité à la végétation du Parc national de Yellowstone. Grâce à sa présence, les populations d’élans ont diminué, ce qui aurait favorisé la pousse de nombreux arbres tels que les saules et les peupliers. Le loup est véritablement utile pour la bio-diversité de l'environnement.

La peur du loup est ancestral, presque viscéral. Cette terreur est transmise d’adultes à enfants, de générations en générations à travers des livres et des film. Il est temps de réhabiliter cette bête pas si monstrueuse qu'il n’y paraît !

En moyenne, chaque année, un peu plus de 10 personnes sont tuées dans le monde par des loups. Visiblement, ils ne sont pas si méchants que ça. Nous sommes, et de loin, nous les hommes, les plus grands tueurs, devant les animaux réputés dangereux. Bien que les grandes guerres ne soient - fort heureusement - que ponctuelles, on arrive tout de même à une moyenne d’environ 500 000 tués par an. C'est sans compter sur les morts par terrorisme, par assassinat, etc.

En tout cas, une chose est sûre : les animaux tuent par accident ou par instinct tandis que nous tuons intentionnellement. Nos motivations sont rarement justifiables. Cette première place n’est pas très glorieuse et devrait nous pousser à revoir nos priorités.

Alors toujours peur du loup ?

Livre recommandé : Sur la terre des loups. Voyage en Yakoutie.... A travers de nombreuses photographies en couleurs et un texte très personnel, ce livre nous montre la beauté d'un territoire menacé et rappelle la fragilité de ces vastes étendues sauvages.

Et si vous aimez les contes, je vous propose les deux livres que j'ai écrit. "Le pacte des sauterelles", conte pour les enfants à partir de 8 ans et "Préavis de grève chez les animaux", conte écolo-philosophique pour adolescent et adulte.

Philippe Rouply

Je suis né à Belfort, au pied du Lion. J'aime les livres et j'écris au rythme de mes insomnies. J'ai publié deux livres "Le pacte des sauterelles" et "Préavis de grève chez les animaux" aux éditions Delizon. Ma devise est : Lire, c'est bon pour l'esprit. ET si votre télé est en panne, ouvrez un livre !

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits