Le collier de Jade

Prologue

En parcourant les rayonnages de l’ancestrale bibliothèque, je tombai sur un ouvrage poussiéreux, qui semblait-il, n’avait pas été consulté depuis des lustres. Sur la tranche étaient gravées des lettres dorées légèrement effacées. En m’approchant un peu plus, je pus lire : Lycanthropie et Prophétie. Piqué par la curiosité, je tendis le bras, me saisis du livre et le posai devant moi, sur la petite table prévue à cet effet. Je passai ma main sur la couverture poussiéreuse puis je décidai de l’ouvrir. Au moment où le cachet de cire qui retenait le livre fermé se brisa, un hurlement se fit entendre dans la nuit. Je sursautai vivement, me retournai brusquement, le cœur battant, les mains moites. J’étais pourtant toujours seul dans la bibliothèque, car je savais que tout le monde était déjà parti dormir. Le hurlement cessa, faisant retomber le silence autour de moi. En me penchant de nouveau sur l’ouvrage, je compris que le hurlement venait du livre. Sur la première page se trouvait un loup hurlant le museau levé vers l’astre pâle de la nuit. En regardant de plus près, je constatai que ce loup était étrangement monstrueux. Ses pattes étaient énormes, son corps difforme, ses poils noirs beaucoup plus longs que ceux des loups ordinaires. Du sang semblait goutter de sa gueule. En-dessous de l’illustration, une écriture fine manuscrite attira mon regard. Il était écrit : "Alix D’Arnhor, premier lycan de RoVeiRa." Ma curiosité fut plus forte que ma peur. J’avais enfin trouvé ce que je cherchais. Je m’assis et je décidai de lire cet ouvrage, peu importe le temps que cela prendrait, je devais savoir.

"Mes salutations aux courageux lecteurs qui oseront parcourir ces lignes. Je suis Ruben Hobhak et je serai votre guide à travers ses lignes inquiétantes. Mais rassurez-vous, vous ne craignez plus rien aujourd’hui. Les lycans ont tous été détruits, il n’en reste plus un seul à travers le monde… Si tel était le cas, il n’y aurait plus personne au monde pour raconter cette histoire. Avant toute chose, lisez attentivement la prophétie car sans elle, vous ne pourrez comprendre la suite.

« Lorsque la lune viendra cacher le soleil à la Terre, à RoVeiRa un bébé naîtra. Un bébé différent des autres. Il n’adorera pas l’astre solaire comme nous tous mais il vénèrera la lune et la craindra en même temps. Cet enfant devra mourir avant de devenir adulte sous peine de se transformer en un monstre assoiffé de sang et de chair humaine. S’il parvient à l’âge adulte, ce sera la fin de l’humanité. »

Et bien, laissez-moi vous conter une chose : cet enfant a vu le jour dans notre belle cité, c’était une fille, et ses parents, tellement désireux d’avoir une descendance, n’ont pas pu tuer leur enfant. Ils se sont enfuis avec elle mais ne sont jamais revenus. Nous ignorions comment ils l’avaient appelés et comme elle n’était plus parmi nous, les Anciens ont laissé tomber les recherches et ont enfoui la prophétie au plus profond de leur mémoire. Si bien que lorsque l’enfant une fois adulte est reparue, personne ne savait qui elle était en réalité. Il s’agissait d’Alix D’Arnhor, notre guérisseuse bien aimée."

Avant de continuer plus loin la lecture, je relevai la tête, dubitatif. Alix était mon ancêtre, mon arrière-arrière-grand-mère par ma mère. J’avais toujours entendu parler d’elle comme d’un monstre sanguinaire se transformant à volonté, la nuit le plus souvent, pour traquer quelque proie dans les habitations voisines. Il était clair qu’on m’avait menti sur toute la ligne depuis mon enfance. Pourquoi ? Il était clair aussi que moi-même je n’étais pas un lycan, puisque je ne me changeais pas pour me repaître de sang et de chair fraîche. Je n’étais qu’un garçon sans histoire, sans ami, qui hantait les couloirs de ce collège à la recherche, pour toute proie, de réponses à mes questions. Apparemment, Alix était aimée des gens de son époque. Je voulais en savoir plus alors je me replongeai aussitôt dans la lecture de son histoire.

Meryma

"Ecrivaillonne" depuis plusieurs années, je laisse mon esprit vagabonder dans de multiples univers, entre fantasy, fantastiques et science-fiction. Sont postés ici des extraits, des nouvelles ou des premiers jets. Bon voyage :)

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits