Laisse la pluie dissimuler mes pleurs

Ainsi tout est fini. L’amour s’en est allé.

Nous séparons nos vies et tu l’as décidé.

Pourtant n’ai-je pas le choix ni mon mot à dire.

Il n’y a plus que toi, je reste à souffrir.


Non pas de larmes ni pleurs ni cris, scènes ou violences.

On se quitte sans heurt mais certes pas sans souffrance.

Tu t’en vas. C’est fini. Ne te retourne pas.

Laisse mon cœur meurtri. Il a trop le mal de toi.


Oh non pas de regret : un mal-être passager.

Pas de quoi s’alarmer. Bien sûr je guérirai.

Mais il faudra du temps pour cesser de t’aimer.

Après pluie vient beau temps. Oublions nos baisers !


Pourtant, laissons plus tard la vie reprendre son cours.

Je reste dans un brouillard sans penser voir le jour.

Tu es au loin parti, sans un mot, sans mon cœur.

Alors je laisse la pluie dissimuler mes pleurs.

Entre deux mondes

Libraire, geek, cinéphile, gameuse. Amatrice de film et livre d'horreur.

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits