La ligne

Mes entrailles Pleurent .. Je me sens dispersée dans. Un monde près du tien mais pas dans le tien ..tu m' as pourtant mainte fois dessiné sur le sable froid humide nos cœurs qui s'enlaceaient .. Tu me disais : regardes , il s'enlacent .. S'enlaceront mais ne se mélangent pas .. Ils ne se mélangeront pas .. Il s'entremêlent se chevauchent ... S'entrecroisent et s'aiment mais ne fusionnent pas , ne fusionnerons pas .. La ligne restera indélébile le trait tel un film en ( titane )! Épousant les formes de nos Coeur .. transmettant la chaleur de nos fluides ... Rapportant les bruits de nos battements avec fidélité insoupçonnée, mais empêchant la dissolution ..tu me l as dessiné avec tant d'amour .. De sérénité de paix et de douceur .. Que j'oubliais presque la douleur de la froideur de cette ligne .. Tu me l as dessiné clairement je l'ai intégré je l ai accepté . Je lui demande le pardon car je ne l'aime pas elle m a dit un soir que je ne fondrais pas en toi .. Elle me demande de partir pour la laisser être ... Mon regard reste lointain car je la vois effacer le dessin ...

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits