La fin pour "Dream Tim"

Il fallait bien que ça arrive... Après Kobe Bryant, parti après une (trop ?) longue tournée d'adieux et un dernier match flamboyant contre Utah avec 65 points au compteur, c'est Tim Duncan, l'intérieur mythique (et mutique) des San Antonio Spurs qui vient d'annoncer la fin de sa carrière, à l'âge de 40 ans.

Conformément à une personnalité effacée sur le terrain, où Tim Duncan ne montrait jamais ses émotions, il s'en est allé sans grande déclaration, sans grande cérémonie. Pourtant, il y aurait eu tant à dire sur ce joueur unique, le "Big Fundamental", grand joueur aux mains en or, à la technique aussi propre que simple. Le top 10 ci-dessous ne va rien montrer de très spectaculaire, mais tout ce qu'un basketteur peut maîtriser pour être dominant :

Les chiffres sont vertigineux :

Rookie de l'année 1998

5 titres de champion (1999, 2003, 2005, 2007 et 2014)

15 sélections dans l'équipe All Star NBA

2 fois MVP (2002, 2003), 3 fois MVP des Finals

19 ans sous le maillot des Spurs

Un seul coach, Gregg Popovich

71% de succès en carrière !

Les chiffres ne disent pas tout. Ils ne diront pas la domination, l'influence de ce meneur d'homme mutique, de ce joueur qui fait partie de la légende des postes 4 du basket. Les témoignages de ses coéquipiers, qu'il s'agisse de Manu Ginobili, Tony Parker ou Boris Diaw, sont tout aussi parlants que les hommages de ses anciens adversaires (Kobe Bryant, Shaquille O'Neal...).

La saison 2016-2017 sera assurément différente, sans les deux monstres sacrés que sont Kobe Bryant et Tim Duncan...

Mickaël Choisi

Amateur de musique, de culture au sens large, je suis ici pour partager mes coups de coeur !

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits