La déco des cafés : marre des lounges ! [Malaisie]

Il n'y a pas de fatalité du resto lounge : les murs gris avec des touches prunes, l'éclairage glacial, les fauteuils prétentieux et la cuisine apparente. Oui, on peut encore y échapper. Comme au Calanthe Art Café, un petit établissement à Malacca plein de resources et de resourcerie.

Les couleurs sont vives, les peintures murales sont une carte de la Malaisie évoquant fièrement ses différents crûs de cafés, les serveuses ne sont pas chiches en conseils et en sourires, allant jusqu'à nous indiquer une autre adresse (une pépite de restaurant indien) pour le lendemain, leur jour de fermeture.

C'est une petite maison biscornue où, une fois la terrasse en bois franchie, on passe de pièce en pièce ou du patio au jardin, avec des trouvailles de récup' qu'on aurait bêtement cru n'exister qu'en Europe, aux puces d'Amsterdam ou de Vanves.

Le coin “salon télé de mamie” est particulièrement réjouissant, avec ses fauteuils en bois et velours, ses tableaux de clous et fils ou ses scènes de plage. Dans la montée d'escalier, une jolie robe sur un Stockman tient compagnie à une collection de vyniles hors d'âge.

Et ce qu'on vous sert n'a ni nom poétiquement correct, ni décoration improbable, et ne tient pas dans l'oreille d'un chat. Vous avez la confirmation que vous êtes venu y prendre un repas et pas un Instagram.

C'est finalement l'une des découvertes les plus réjouissantes d'un voyage : ces petits coins de jouvence où l'on traîne, l'antithèse de ces lieux standardisés oranges pour accélérer le turn-over des clients, où tout, du mobilier à la nourriture est en plastique.

Qu'est-ce qui finalement nous amène à nous arrêter dans une chaine de restauration ? Les prix ? Le cadeau aux enfants ? La certitude d'être accueilli selon des normes écrites dans une charte ? Alors qu'il y a sûrement, bien cachés, des trésors d'ambiance ou de cuisine, ou miracle, des deux cumulés.

Ou tout simplement que ces pépites sont rares, et tout ce qui est rare est cher…

La déco des cafés : marre des lounges ! [Malaisie]


La déco des cafés : marre des lounges ! [Malaisie]


Isabelle

Je joue à l'écrivain avec ces articles qui mêlent histoires et images et sont le reflet de mes émotions de voyages : mes RAW-TRIP STORIES. Les textes sont à considérer comme des fictions et, même s’ils sont inspirés par nos rencontres, nos ressentis, toute ressemblance avec une personne existante ou ayant existé ne serait, franchement, que pure coïncidence.

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits