L'’étang d’Urbino, un site remarquable

En corse du sud, à vol d’oiseau, se dessine le second étang le plus grand de la péninsule, tout en rondeur. D’une profondeur maximale de 9 m, au titre de lagune préservée, c’est un lieu de prédilection pour de multiples oiseaux sédentaires ou saisonniers. On y revient souvent, pour y déguster les huitres généreuses au délicieux goût de noisette.

SITUATION

L’étang rejoint la mer tyrrhénienne à la frontière d’un cordon sableux colonisé par un des genévriers et une forêt de pins maritimes.

Son lien avec la mer s’effectue par un chenal qui a été aménagé artificiellement, il y a plus de 40 ans. Plus communément appelé GRAU (tel que le grau-du-roi),

Il permet à d’importants volumes d’eau de mer de pénétrer dans la lagune, offrant ainsi l’oxygénation du plan d’eau, indispensable à l’exploitation des mollusques.

L’étang d’Urbinu est alimenté à la fois par les ruisseaux et l’eau salée de la mer.

Le site de l’étang d’Urbino bénéficie depuis septembre 2008 du label Ramsar. Il implique des droits et des devoirs en faveur de la protection de l’environnement des zones humides.

La Corse demeure championne de France en préservation du littoral avec le record kilométrique protégé au niveau national.

ACTIVITES

Un fabuleux restaurant au sud de la presqu’île, vous propose des produits de toute première fraicheur. Très fréquenté aux périodes estivales, il représente une halte incontournable.

L’excellence d’une qualité d’eau et un plancton prospère permettent, pour les huîtres, des cycles d’élevage plus courts qu’ailleurs. Les huîtres atteignent ici une belle taille en une année, contre trois en pleine mer. Un tiers de la production servi aux clients du restaurant, un autre destiné à la Sardaigne et le reste réservé aux fêtes de fin d’année.

Les activités de proximité sont aujourd’hui des zones d’agriculture de vigne, vergers d’agrume, oliveraies et bovins essentiellement.

FAUNE

L’étang abrite une variété d’oiseaux rares. Quelques photos en image pour les illustrer.

Ces dernières années, il est à noter une progression intéressante dans la fréquentation de flamants roses et de grandes aigrettes.


Maurel Dov

Ce que mes yeux vous racontent, à lire sans modération. Ces mots qui je l'espère vous feront voyager sur L'Ile de beauté Curieux, ne pas s'abstenir

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits