L’épopée des poupées

Le Barbie-Foot existe ! Un terrain de jeu girly qui se la joue rose bonbon à l’expo Barbie du musée des arts décoratifs de Paris. Pour toutes les chouchounettes et tous les chouchounets. Mais pas que… en fait.

Mugler, Lacroix, Gaultier, Agnès B, Cacharel ou Louboutin, un parfum de fashion week en mode miniature flotte au musée des arts décoratifs. Le musée parisien expose le dressing de rêve de Barbie, ses différentes vies et ses 150 métiers : astronaute en 1965, soit quatre ans avant le premier pas sur la Lune, chirurgien en 1973 et même candidate à la présidentielle en 2000. Au total plus de 700 tenues de l’icône sous toutes les coutures qui en disent long sur la société et son évolution depuis 1959. Dans une scénographie ludique et forcément acidulée, l’exposition dévoile aussi ses accessoires et univers. Parmi eux, le Barbie-Foot de la jeune designer Chloé Ruchon. Son but : donner une touche girly à l’univers du ballon rond de salon. Sur le terrain des négociations tout rose, les petits bonshommes de plomb de Bonzini ont cédé la place aux longues chevelures soyeuses des blondes platines, brunes et black. Avec plus de 55 ans de mode et de culture américaine, l’expo Barbie n’est décidément pas que pour les babys !

Anne LOCQUENEAUX

Journaliste de profession, l'écriture a toujours été la force qui me meut, comme le jeu avec les mots et l'émotion. Adepte des exercices de style, je connais aussi Paris comme ma poche et comme personne. De l'île de la Réunion à l'île-de-France, “Diversité, c'est ma devise”. Et parce que la proximité, ça me plaît, je me suis fixée comme mission passion l'exploration de ce terrain de jeu géant qu'est le monde avec Vous, ô frères humains.

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits