L'église Sainte-Rita bientôt démolie

Le tribunal administratif a autorisé, le vendredi 28 mai, l'usage de la force publique contre ceux qui voudraient empêcher la démolition de l'église des amis des animaux.

Dans le 15e arrondissement de Paris, 2è rue françois-Bonvin, l'église Sainte-Rita, construite en 1900, mais jugée « sans intérêt architectural », était menacée de démolition depuis quatre ans. Les amis des animaux y venaient faire bénir leur chien, leur chat, on a même vu un dromadaire...

L'église Sainte-Rita bientôt démolie
Les Parisiens célébraient saint François d'Assise (photos Arches de Sainte-Rita). 
L'église Sainte-Rita bientôt démolie

C'est fini depuis quelques année pour cause de construction. Les fidèles ont d'abord trouvé porte close. L'arrêté d'expulsion date du 6 janvier 2016. Jusque là, l'église avait été préservée grâce à l'action des quelques-uns. En octobre 2015, des paroissiens et des élus avec écharpe tricolore avaient occupé les abords. Parmi eux, Nicolas Stoquer, président de l'associationdes Arches de Sainte-Rita et Frédéric Lefebvre (Les Républicains).

Mais l'association cultuelle belge Les Chapelles Catholiques et Apostoliques a vendu l'édifice à la société Garibaldi qui doit construire là un parking et des logements sociaux. Déjà, le 26 janvier et le 19 avril, un appel à la force publique est resté sans effet, la préfecture de police n'avait envoyé personne, relate Le Figaro.

Les cérémonies ont continué : le 22 mai, une messe pour les animaux a été dite par l'abbé traditionaliste Guillaume de Tanoüarn, devant l'église, pour la Saint-François-d'Assise, avec fidèles, chiens et chats...

Brigitte Bardot elle-même avait déclaré, en avril 2015 :

« On va détruire l’église Sainte-Rita ! C’est scandaleux et lamentable. Cette église qui date de 1900 n’est protégée par aucune législation, elle n’est pas reconnue par le Vatican et ne fait pas partie des monuments classés patrimoine de l’État. C’est pourtant un sacrilège d’assassiner une église pour des spéculations immobilières, des logements sociaux. Donc on fout le bon Dieu dehors, sans aucun respect et dans l’indifférence la plus complète. Je suis scandalisée devant le manque de réactions de nos grands prélats et des nombreux gens de pouvoir dont la mairie de Paris. Tout le monde s’en tamponne ! Sainte Rita est la patronne des causes désespérées. Je compte sur elle pour sauver , sa maison, son église, la seule qui recevait et bénissait les animaux chaque année à la Saint-François-d'Assise. »

On doit à la vérité que ce communiqué existe aussi avec en conclusion : « Ah, s'il s'agissait d'une mosquée !!! » Le site d'information Street Press s'était ému de cette « ZAD d'extrême droite en plein Paris ».

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits