L'acné : ennemie publique N°1?

Qui ne s'est pas levé un jour, avec la désagréable sensation qu'un énorme bouton venait d'élire domicile en plein milieu de son visage... oui vous savez ce fameux bouton d'acné, cette pustule, ce furoncle des temps modernes qui se transforme en un tour de main en obus, vous donnant l'impression que votre journée est fichue. Et comme en général, il n'aime pas la solitude, ce coquin facétieux invite tous ses amis à la fête. 

Je vous vois déjà lever les yeux au ciel, ou souffler par tant de coquetteries féminines pour un simple spot qui n'illuminera certainement pas votre journée mais gâchera à coup sûr celle de milliers d'autres.

Je le clame haut et fort, l'acné est une plaie qui s'insinue dans la vie des adolescents pour aspirer le peu de confiance qu'il leur reste. Mais sa perfidie ne s'arrête pas là... non elle va s'autoproclamer Reine de la disgrâce en poursuivant son infamie jusqu'aux tréfonds de notre amour-propre et s'incruster jusqu'à ce que les rides lui subtilisent sa place de leader.

Sacrée acné hormonale, nous faisant voyager tel un volcan, d'éruptions en cratères. Son exploration atteint des contrées lointaines et parfois familières. 

 De petit point noir inoffensif à véritable kyste en puissance, elle nous oblige à nous jeter dans l'arène. Nous voici à présent semblable à un matador face à sa proie lors d'une corrida endiablée. 

Qui sortira vainqueur de ce combat sans foi ni loi?

Dans une société où l'Être laisse bien trop souvent la place au paraître, le doute n'y a plus sa place...


Stéphanie LC

Passionnée de littérature, de séries et de psychologie

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits