Je connais des bateaux...

Lors du décès de mon père.  Je découvre cette chanson , de mannick...

L'église deborde de monde, né en 1928, papa est d'un des trois abers, de la côte des légendes.  Bretagne. 

Emotion... et voyage par la voix de ce chanteur, Mannick. Cette dame me plonge dans mes aventures maritime.  Celle de violente violentes tempêtes où à l'époque,  les corps mort. Noms des roues rondes et pleines de ciment... parfois laches, l'amare et ceci vont rejoindre les champs qui bordent le mien... celui de notre présence en ce lieu où une rivière vient rejoindre, la mer d'Iroise là où en planche à voile.  Je croise des bateaux...


Je connais des bateaux serait mentir. Piètre marin Breton que je suis.  Par contre l'idée de naviguer hors de l'internet... de rencontrer de dauphins. De savoir qu'un pekin pèlerin peut dévorer  votre deriveur. Je ne suis pas serieux. Là.  Je cne connais pas des bateaux,  j'ai arpenté la côte des légendes,  en rêvant.  Vu le mer en forme et des fous du bords de mdr s'approcher des vagues. Non,  je ne connais pas les bateaux sans voile,  hier. Je photographiais les géants des mers au port de Brest. Je suis allé m'assoir sur un banc,  et le soleil à fait un trou dans la couche de nuages qui percent en bords de mer. La au port de commerce de la ville.  Je ne brode pas... les trimarans géants s'amarrent, côtoient des petits qui ne bougent pas ces bateaux qui ne navigue pas et les marins pêcheurs de bonne humeur arrivent à la criée.  Je me souviens des bateaux du port de commerces qui hurlent au vent absent. Pétole, et podium trimaran... puis... je suis allé hors du port...Un escalier de l'altitude,  je voulais voir l'amérique et le troisième trimaran arrive et je regarde, la porte étroite du goulet, dans l'espace militaire... un gros navire gris et un blanc océanographique,  Penfeld, sous le charme du château pas épargné par qulues bombes de la guerre de 39/45...

Comment, je ne connais pas les bateaux,  mais la ville grise est offerte aux vents... je le sais.  Né juste au bords de mer...


Un petit gars de la côte. 

jean-françois joubert

Bio, biblio... Qui es-tu jean-François Joubert ? Ah, si je le savais ? Né à Brest en 1969, une année exotique, mon sang est d’un aber, un bras de rivière qui rencontre la mer d’Iroise, un p’tit zef qui aime les îles comme Ouessant, le bateau, les sports nautiques, écrire vient naturellement, comme une évidence, en lisant et y trouvant ce que je cherchais, ouverture d’esprit et fantaisie ! Mr joubert jean-françois 1 rue Lucie Aubrac 29870 plougastel-daoulas contact : un numéro de téléphone. 0630718661 2020 Stories by fyctia Cet été-là, il pleuvait des robots 2020 stories by fyctia Désirs d'îles 2020 stories by fyctia Le naufrage de rose 2016 le petit marchand de sourires aux éditions secrètes 2016 Le carnaval des Cieux aux éditions du pont de l'Europe 2015 Le mage du Rumorvan aux éditions secrètes

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits