Histoire vraie (Noël)

L’affaire a débutée le 24 décembre. Jacques, célibataire de 32 ans, passe le réveillon de Noël chez sa sœur et son beau-frère, au 5e étage d’une tour d’immeubles. Voulant surprendre ses petits neveux et leurs parents, il s’esquive discrètement du salon, revêt un costume de Père Noël et une hotte chargée de cadeaux, puis enjambe le balcon de la cuisine, attenant à celui du salon. C’est là que le drame se déroule, très vite. Jacques, tombe, et se raccroche de justesse à une guirlande qui, par bonheur, est solidement fixée à la balustrade. Il restera dans cette position 3 semaines 1/2, se nourrissant de pigeons qui passaient par là, et buvant de l’eau de pluie provenant d’une gouttière éventrée. Jacques, muet depuis sa naissance, ne pouvait pas appeler à l’aide non plus. La famille, inquiète de ne plus le voir, a signalé sa disparition à la police juste un peu après minuit. Dès le lendemain matin, les policiers enquêtent dans les alentours, on placarde des affiches, on appelle les amis : rien. Et pour cause : le jeune homme est là, sous les yeux de tout le monde. “Pour nous, c’était un Père Noël suspendu de plus”, explique une voisine qui a jeté “une bonne dizaine de regards à Jacques sans rien remarquer”. C’est finalement un enfant de 6 ans qui a eu le bon sens de demander à sa mère : “pourquoi ce Père Noël est toujours là et pourquoi il bouge les jambes dans tous les sens ?”. Quelques instants plus tard, les pompiers, appelés à la rescousse, libéraient enfin le pauvre homme de sa position de fortune.

Noël au balcon, Pacques au tison. Père-Noël au balcon, Jacques à l’horizon. Noël en short, Pacques aux rabannes.

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits