Histoire vraie (chance)

1)En 1915 au Mexique, des rebelles se font capturer par l’armée. La règle était claire, les révolutionnaires étaient des traîtres et ils seraient exécuter sans aucune forme de procès. Les soldats formèrent donc un peloton d'exécution.

Huit soldats ouvrent le feu sur Moguel, mais seulement trois balles le touchent. L'une d'elles le frappe au côté droit du corps, mais ne touche pas d'organes vitaux, l'autre lui touche le bras droit et la dernière le touche à la cuisse gauche. Maintenant au sol, il feint d'être mort. Malheureusement, un officier vient s'assurer que le travail est bien fait et, à bout portant, lui tire une balle en plein visage. La balle lui toucha la joue et la mâchoire inférieure avant de ressortir. Moguel, toujours vivant, feint d'être mort.

Des soldats s'emparèrent de son corps et le jetèrent parmi les cadavres de ses compagnons d'infortune. Parce qu'il était dans le dernier groupe à se faire exécuté, Moguel ne serait pas enseveli sous les corps, qui ont été laissés à l'air libre. Aussitôt les soldats partis, Moguel, toujours vivant, réussit à se déplacer et à quérir l'aide d'une femme, parce que femme quérie, à moitié dans ton lit. Cette dernière le dissimula et l'amena voir un docteur. Il est mort naturellement en 1970.

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits