Guerre I

Partout des corps ensanglantés.

Partout des corps déchiquetés.

Et dans la pourriture des boyaux,

Charniers macabres en joyaux,

Les débris pathétiques et fumants,

Fils des obus assourdissant,

Entonnent le requiem désolant,

Chœur aux cris des mourants.


Elle n'a ni règle ni loi.

Nul ne choisi qui entend sa voix.

Préparez vous à tout perdre,

La croix et les bottes sous le cèdre.

Affûtée de dégoûts elle te serre

Voici venir l'heure de la guerre.

Xaman

Un jour poète, une nuit musicien. Un jour écrivain, une nuit esthète. Un jour artiste, une nuit à jouer. Un jour kiné, une nuit anarchiste.

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits