Et si la grande distribution avait compris les avantages de la personnalisation ?

On ne peut pas dire qu'historiquement le monde de la grande distribution brille par sa capacité à répondre sur mesure aux demandes de ses clients, mais il se pourrait bien que la roue tourne et que la donne soit en train de changer...

Depuis maintenant quelques temps, les enseignes de grande distribution ouvrent des espaces ressemblant à des points impression ou des fab labs afin de proposer à leurs clients de personnaliser divers objets, des traditionnels mugs aux coques de téléphone. L'objectif est clair : apporter un service supplémentaire, créer de la valeur ajoutée et rentrer dans une logique d'up-selling. Les premiers à avoir dégainé dans le domaine sont carrefour, qui en s'alliant avec Images Corp, on lancé depuis 2014 une vingtaine de corners "MyDesign" spécialisés dans l'impression personnalisée dans leurs hypers. Si à leurs débuts ces corners proposaient des produits très standards et attendus, ils sont en train d'étendre considérablement leur gamme de produits et proposent désormais : livres photos, t-shirts, coussins, tableaux, bijoux... Des machines à broder et de gravure laser sont également en train d’apparaître dans certains de ces corners afin de pouvoir personnaliser un nombre toujours croissant d'objets aux matières très variées.

Devant le succès des corners "MyDesign", il n'a pas fallu longtemps aux autres acteurs de la grande distribution pour se lancer dans l'aventure. Leclerc a entre autre emboîté le pas à Carrefour en s'alliant au fabricants d'imprimantes Roland pour ouvrir ses corners baptisés "Styl'" dès 2015. Quant au groupe Auchan, les derniers arrivés sur le secteur, ils ont monté en mai 2016 un test grandeur nature de leur concept "L'atelier" dans l'un de leurs hypermarchés à Faches-Thumesnil en banlieue lilloise. Si l'on regarde du coté des spécialistes du bricolage, Leroy Merlin n'est pas en reste et s'est allié avec Techshop et proposent ainsi un abonnement à leur fab lab mettant à disposition du public pas moins de 150 machines et une équipe d’experts sur 2000m2 d'espace à Ivry.

Carrefour, fort de son succès dans le domaine compte très prochainement rajouter un service supplémentaire dans ses corners en offrant la possibilité à ses clients d'acheter des livres imprimés à la demande. Il deviendra ainsi possible de démultiplier les possibilités d'achats de livres en proposant aux clients de leur imprimer sur demande l'ouvrage de leur choix, voire leurs propres manuscrits.

L'une des grandes questions que tout cela soulève est : où sont les imprimeurs dans ce business ? Sont-ils en train de laisser passer leur chance sur ce marché ? L'impression à données variables existe pourtant depuis de nombreuses années... Le marché regorge de solutions logicielles très bien conçues, aux interfaces de plus en plus facilement appréhendables qui permettent de proposer des impressions personnalisées en seulement quelques clics. Il serait dommage de passer à côté de cette demande croissante de personnalisation du marché et de la laisser uniquement aux mains de pure-players ou d'acteurs étrangers à la filière arts graphiques...

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits